Automobile Hydrogène Magazine Hydrogen+ Mobilité Verte

Mobilité hydrogène : des VL aux bateaux

Pour développer la nouvelle mobilité hydrogène, il faut un réseau d’avitaillement, une gamme de véhicules adaptés et des collectivités ou des sociétés privées fer de lance. Les trois sont réunis aujourd’hui en France. Tour d’horizon du développement annoncé.

Si comme le recommandait le plan de déploiement de l’hydrogène du gouvernement, les objectifs de 5 000 véhicules utilitaires légers et 200 véhicules lourds (bus, camions, TER, bateaux) ainsi que la construction de 100 stations, alimentées en hydrogène produit localement, à l’horizon 2023 et de 20 000 à 50 000 véhicules utilitaires légers, 800 à 2 000 véhicules lourds et 400 à 1 000 stations à l’horizon 2028 sont atteints, les économies d’échelle seront effectives. Ce développement va de pair avec, d’une part, le déploiement de stations hydrogène et, d’autre part, la production de piles à combustible de toutes tailles toujours plus performantes.

VL : La demande dépasse-t-elle l’offre ?

Plusieurs constructeurs automobiles s’intéressent aujourd’hui à l’hydrogène. Après les pionniers comme Toyota avec sa Mirai, Hyundai avec sa Nexo ou encore Honda avec sa Clarity, d’autres constructeurs franchissent le pas malgré les prix toujours élevés de ces véhicules, comme BMW avec la série annoncée  i Hydrogen Next et Opel avec la Zafira Life. Mais l’effet d’économie d’échelle au niveau mondial pourrait bientôt permettre une baisse des prix. En effet, en Europe, les plans « hydrogène », mais aussi les sociétés privées comme Hype pourraient doper les demandes. Mais la demande est également en forte hausse sur le marché asiatique. Ainsi, Hyundai a indiqué vouloir favoriser le marché coréen pour sa Nexo. Si elle avait prévu d’en produire 1 500 exemplaires en 2019, la marque a en effet enregistré… 5 500 demandes pour la seule Corée du Sud. À tel point que le constructeur a annoncé réserver la priorité des commandes à son marché, quitte à suspendre celles des marchés européens en attendant de s’organiser pour booster sa production, avec l’objectif d’atteindre 40 000 véhicules rapidement. Hyundai estime qu’il faudrait 200 000 ventes annuelles pour approcher le point de rentabilité commerciale. Un chiffre qui pourrait être atteint à l’horizon 2025.

Les constructeurs automobiles attendaient sûrement que les politiques de déploiement de stations et de production d’hydrogène vert soient effectives pour se lancer dans la bataille. Le nombre de modèles pourrait fortement augmenter dans les années à venir.
Chez Toyota, on estime que les ventes de véhicules à hydrogène devraient se situer autour de 30 000 unités par an à partir de 2021, contre 3 000 actuellement. Le constructeur a prévu d’augmenter sa capacité de production de piles à combustible, notamment avec la construction d’un nouveau bâtiment sur son site de Honsha. Une nouvelle ligne sera également réservée à la fabrication de réservoirs. À noter que la marque haut de gamme du groupe, Lexus, testerait une limousine dotée d’une pile à combustible.

Après l’électrique à batterie, BMW se penche sur l’hydrogène avec sa série limitée i Hydrogen Next, qui laisse augurer des modèles de plus grande série à l’horizon 2025. Le X5, qui avait été décliné en hybride, servirait de base à cette gamme disponible à partir de 2022. À suivre…

Autre constructeur, Opel travaille sur la pile à combustible depuis des années, notamment dans son centre de Russelsheim, désigné pôle de compétence du groupe PSA. Après des essais sur une base de Zafira Hydrogen 1 à 3, c’est bien la Zafira Life, plus utilitaire que monospace, qui sera équipée d’une pile à combustible.

Prolongateur d’autonomie à l’hydrogène

En parallèle du développement des véhicules à hydrogène, Symbio propose aux constructeurs de mettre en place un prolongateur d’autonomie fonctionnant à l’hydrogène. L’idée paraît simple : le véhicule doté d’une batterie au lithium embarque une petite pile à combustible et un réservoir d’hydrogène. Une sorte d’hybride batterie/pile à combustible qui permet d’augmenter l’autonomie, avec comme avantages une recharge rapide et une adaptation aux véhicules électriques déjà existants.

Les véhicules utilitaires Renault ont été les premiers à en être équipés. Par exemple, doté une pile à combustible de 26 kW associée à sa batterie d’origine de 22 kW, le Renault Kangoo Z.E. modifié par Symbio porte son autonomie officielle de 170 km à 370 km, grâce à ses 48 kW embarqués, le tout sans perte de volume de chargement. Il suffit de cinq minutes pour faire le plein du réservoir qui contient 74 litres, soit 1,72 kg d’hydrogène. Symbio travaille sur un véhicule plus petit, mais aussi sur des camions de 12 tonnes et même 38 tonnes pour décliner ce système hybride batterie/hydrogène, adapté à tous véhicules. Pour Symbio, cette hybridation permettrait de ramener les coûts à environ 6 €/100 km, soit l’équivalent de celui du diesel.

Des stations… de taxis !

Quelle meilleure visibilité pour la filière hydrogène que celle des taxis Hype, dont la flotte de 110 taxis Toyota Mirai devrait passer à 600 ? Accompagnés par Air Liquide, les taxis tournent aujourd’hui en région parisienne, mais intéressent des villes du monde entier. Un déploiement qui s’est fait en parallèle de celui de stations hydrogène et qui contribue à celui-ci. Toutefois, compte tenu des coûts d’achat, les véhicules doivent rouler presque 24 heures sur 24 pour assurer une rentabilité économique.

Photo ci-dessus : Le prototype du camion à hydrogène Nikola, prévu pour 2022-2023.

À propos de l'auteur

Hydrogen+

Hydrogen+

Créée fin 2015 sous la forme d’un supplément thématique de Green Innovation, la revue Hydrogen+ est la plus ancienne et la seule publication internationale en langue française consacrée au marché de l’hydrogène, à son actualité et aux innovations de la filière. Diffusé sur les principaux salons professionnels, sur support numérique et par abonnement, Hydrogen+ constitue un outil d’information et d’influence unique de la filière hydrogène. Déploiement de la filière, mobilité, transport lourd ou encore industrie, Hydrogen+ couvre l’ensemble des sujets qui occupent la filière et se veut être un outil dédié à son développement. Hydrogen+ est par ailleurs partenaire des principaux événements professionnels en France et en Europe, ainsi que des principaux acteurs associatifs du secteur.

Bienvenue sur Innovation24.news.
Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.