Magazine Green Innovation RSE

Societing : la RSE 2.0 ?

La respon­s­abil­ité sociale et envi­ron­nemen­tale des entre­pris­es (RSE) est dev­enue, au fil des décen­nies, un véri­ta­ble instru­ment pour val­oris­er l’image et les per­for­mances des sociétés. Social, humain et envi­ron­nement en con­stituent le trip­tyque posi­tif. Aujourd’hui, la RSE vit une nou­velle étape, une révo­lu­tion 2.0, poussée par des citoyens (et con­som­ma­teurs) de plus en plus exigeants : le societing.

La RSE est apparue dans les années 1970. Elle est aujourd’hui par­tie inté­grante des activ­ités de ges­tion des dirigeants. Ces derniers, quelle que soit la taille de leur entre­prise, ont accéléré et con­fir­mé leurs engage­ments après le Som­met de la Terre, à Johan­nes­burg, en 2002.

Cela s’est traduit par un engage­ment plus fort vis-à-vis des parte­naires de l’entreprise issus de l’ensemble de la société. La RSE a pour­tant eu du mal à s’imposer. Beau­coup ont vu dans cette activ­ité et cet engage­ment un sim­ple « gad­get » imp­ri­mant un cachet « vert » sur l’entreprise.

D’autres ont vu, par­fois à rai­son d’ailleurs, un par­avent masquant des activ­ités peu éthiques, voire car­ré­ment illé­gales. En revanche, les scan­dales, comme celui d’Enron en 2001, ont réaf­fir­mé la néces­sité de trans­parence et d’engagements éthiques au sein des entre­pris­es. La RSE et son rap­port extra­fi­nancier appor­tent des gages par rap­port aux actions béné­fiques aux niveaux social, envi­ron­nemen­tal et humain des entreprises.

La RSE a ain­si don­né nais­sance à plusieurs clas­si­fi­ca­tions inter­na­tionales ISO 26000. Aujourd’hui, plus de 800 TPE, PME et grands groupes s’appuient sur la RSE avec l’aide de l’AFNOR Cer­ti­fi­ca­tion (Asso­ci­a­tion française de nor­mal­i­sa­tion) qui les accom­pa­gne dans la démarche RSE et les aide à obtenir des cer­ti­fi­ca­tions. L’objectif est d’allier com­péti­tiv­ité, inno­va­tions, et bonnes per­for­mances écologiques et sociales.

Cinquante ans après ses débuts, il est pos­si­ble aujourd’hui de mesur­er les effets posi­tifs de la RSE, mais ce fut long, par manque de volon­té et aus­si par la néces­sité de chang­er com­plète­ment de « logi­ciel » men­tal. En 2020, les men­tal­ités ont bien changé, aidées par l’urgence de la sit­u­a­tion envi­ron­nemen­tale, mais aus­si sociale ou socié­tale. En France, 72 % des entre­pris­es con­sid­èrent que la RSE est un « enjeu essen­tiel ou très impor­tant ». Ces entre­pris­es ont d’ailleurs fait part de leurs cinq préoc­cu­pa­tions majeures :
– lim­iter leur impact sur l’environnement ;
– mieux gér­er les ressources humaines (for­ma­tion, car­rière, diver­sité, inser­tion, etc.) ;
– dévelop­per l’économie au niveau local ;
– écouter les par­ties prenantes et tenir compte de leurs avis ;
– être plus trans­par­ent et informer les par­ties prenantes.

Ces entre­pris­es indiquent par ailleurs que la RSE a per­mis d’augmenter leur chiffre d’affaires, de ren­forcer l’expérience col­lab­o­ra­teur, de se dif­férenci­er des con­cur­rents, d’innover et d’être plus attractives.

Soci­et­ing : la « mise en société »

Mal­gré un ancrage bien réel dans les entre­pris­es, la RSE pour­rait être dou­blée par un autre phénomène : le societing.

Si le mar­ket­ing se définit comme la « mise sur le marché », le soci­et­ing peut se traduire par la « mise en société ». La nou­velle ère dig­i­tale offre de mul­ti­ples pos­si­bil­ités au mar­ket­ing. La pub­lic­ité accom­pa­gne main­tenant l’individu dans sa con­som­ma­tion de con­tenu, ses tra­jets, ses rela­tions, mais aus­si dans ses engage­ments et sa vie privée.

Dès lors, les mar­ques ne font plus la pro­mo­tion de leurs pro­duits, elles pro­posent de racon­ter des his­toires, révè­lent des per­son­nal­ités et invi­tent à partager des expériences.

Le con­texte mon­di­al dégradé de lutte con­tre le réchauf­fe­ment cli­ma­tique, les mau­vais résul­tats de la dernière COP25 à Madrid et les engage­ments timides des États, voire leur net recul sur les grandes ques­tions envi­ron­nemen­tales sus­ci­tent bien des inquié­tudes. Les march­es en faveur du cli­mat se mul­ti­plient et gag­nent en puis­sance. Partout à tra­vers le monde, les citoyens exi­gent des États et des insti­tu­tions des actions con­crètes. Ils ques­tion­nent égale­ment les entre­pris­es et atten­dent d’elles, certes qu’elles soient des acteurs incon­tourn­ables de l’économie, mais aus­si qu’elles soient des acteurs soci­aux à part entière, jouant un rôle clé dans la société et pro­posant des actes con­crets pour l’améliorer. Mais en France, les citoyens se méfient de l’activisme des mar­ques, con­sid­éré comme un phénomène pure­ment mar­ket­ing. Le citoyen, qui est aus­si un con­som­ma­teur, attend des mar­ques de véri­ta­bles engage­ments venant con­cré­tis­er la cam­pagne publicitaire.

Cer­taines mar­ques ont d’ailleurs décidé de pren­dre directe­ment part aux débats publics. Cela a été le cas de Car­refour ou de Patagonia.

Pour les entre­pris­es et les agences de com­mu­ni­ca­tion, le soci­et­ing va redéfinir les out­ils, mais aus­si la démarche de com­mu­ni­ca­tion. Il ne s’agit plus de ven­dre un pro­duit ou de faire pass­er un sim­ple mes­sage, mais bien d’intégrer et d’harmoniser les pro­duits, les valeurs de l’entreprise et les mes­sages et de prou­ver aux con­som­ma­teurs-citoyens que mes­sages et promess­es liés aux pro­duits ne sont pas que paroles en l’air et que les actes sont réels.

Ce n’est pas un hasard si Kan­tar, dans son rap­port mon­di­al Ten­dances & Pré­dic­tions Media 2020, a mis en lumière le soci­et­ing comme catal­y­seur du change­ment et comme out­il de con­quête du pub­lic grâce aux engage­ments des entreprises.

À propos de l'auteur

Green Innovation

Green Innovation

Créé en 2013, le magazine GREEN INNOVATION est réalisé par des professionnels passionnés, issus d’horizons variés mais tous spécialistes des questions scientifiques, technologiques et environnementales, et animés du même désir : faire partager un savoir souvent maltraité par les grands médias généralistes, tout en insufflant une vision positive du progrès et de la société.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.