Automobile Magazine Smart Mobility Mobilité Verte

Quand le véhicule électrique devient un moyen de stockage

Gérées intel­ligem­ment, les infra­struc­tures de recharge des véhicules élec­triques pour­raient devenir un vecteur incon­tourn­able des smart grids. Ces « bat­ter­ies sur roues » con­stituent des moyens de stock­age mobiles dont le pilotage intel­li­gent peut per­me­t­tre une meilleure inté­gra­tion des éner­gies renou­ve­lables et con­tribuer à l’équilibre des réseaux d’énergie.

Et si l’arrivée des véhicules élec­triques con­sti­tu­ait une brique fon­da­men­tale dans la ges­tion du réseau élec­trique ? En effet, une voiture est inutil­isée 95 % de son temps de vie et l’utilisation moyenne d’un véhicule élec­trique néces­site moins de 80 % de la capac­ité de la bat­terie pour les tra­jets quo­ti­di­ens. Grâce à cette disponi­bil­ité qua­si per­ma­nente, il est pos­si­ble, pen­dant les péri­odes où le véhicule est branché au réseau élec­trique, d’utiliser l’électricité stock­ée dans les bat­ter­ies du véhicule pour l’injecter sur le réseau en péri­ode de forte demande ou, inverse­ment, de charg­er la bat­terie du véhicule en heures creuses. Il s’agit du con­cept du « vehi­cle-to-grid », ou V2G, qui con­siste à utilis­er les bat­ter­ies des véhicules élec­triques comme une capac­ité de stock­age mobile. Autrement dit, la recharge devient flex­i­ble et fait par­ticiper la voiture élec­trique à l’équilibre entre offre et demande sur le réseau d’électricité. C’est égale­ment le principe du stock­age sta­tion­naire, qui con­siste à met­tre à prof­it la sec­onde vie des bat­ter­ies (usagées et inca­pables de fournir assez de puis­sance pour faire rouler un véhicule, mais encore util­is­ables pour d’autres usages) afin de créer des réserves d’électricité à l’échelle d’une mai­son ou d’une sta­tion de recharge.

Atouts et bémols du smart charging

Le secteur de l’énergie va être prochaine­ment con­fron­té à deux phénomènes coex­is­tants : l’augmentation de la demande d’électricité avec l’essor de la mobil­ité élec­trique et le développe­ment des éner­gies renou­ve­lables. Ces éner­gies, inter­mit­tentes et dis­séminées aux qua­tre coins de l’Hexagone, sont plus com­plex­es à con­trôler que les fil­ières nucléaire, gaz ou hydraulique. Les ges­tion­naires de réseaux élec­triques, dont le rôle est de main­tenir à chaque instant l’équilibre entre con­som­ma­tion et pro­duc­tion, vont donc se trou­ver con­fron­tés à une demande plus impor­tante et à une pro­duc­tion d’électricité plus fluc­tu­ante pour main­tenir le réseau fonc­tion­nel. Dans ce con­texte, l’arrivée des véhicules élec­triques, loin d’être une con­trainte sup­plé­men­taire, pour­rait se révéler une opportunité !

Toute­fois, cer­tains con­struc­teurs émet­tent des réserves quant à la mise en œuvre effec­tive de ce sys­tème de smart charg­ing. Tout d’abord, ce dis­posi­tif d’interaction néces­site une infra­struc­ture bidi­rec­tion­nelle et com­mu­ni­cante. De plus, en mul­ti­pli­ant l’usage et le nom­bre de cycles de charge et décharge de la bat­terie du véhicule mis à con­tri­bu­tion, il pour­rait néces­siter un renou­velle­ment anticipé de cet élé­ment clé et coû­teux qui représente en général un tiers du prix d’acquisition du véhicule élec­trique. En pra­tique, le smart charg­ing peut éviter à l’utilisateur d’un véhicule élec­trique d’avoir à chang­er d’abonnement quand ses besoins en élec­tric­ité aug­mentent ou de pay­er son élec­tric­ité trop cher, voire lui per­me­t­trait d’être rémunéré pour avoir par­ticipé à l’équilibre du réseau.

Une recharge tou­jours plus intelligente !

Renault Ener­gy Ser­vices développe déjà ce dis­posi­tif de recharge intel­li­gente qui équipe ses ZOE. Cer­tains de ses clients en béné­fi­cient déjà aux Pays-Bas et au Por­tu­gal depuis fin 2017 avec l’application « Z.E Smart Charge » acces­si­ble à tous les util­isa­teurs de ZOE. Ce dis­posi­tif devrait être éten­du à sept pays d’Europe, dont la France, d’ici à fin 2019. Via l’interface, l’utilisateur ren­seigne son heure de départ et le niveau de charge souhaité. L’application exploite les infor­ma­tions trans­mis­es par le ges­tion­naire du réseau d’électricité pour déclencher la recharge au moment où le prix est le plus bas et où l’énergie est la moins car­bonée. En péri­ode de forte con­som­ma­tion énergé­tique (entre 20 h et 23 h par exem­ple), la charge s’arrête pour repren­dre un peu plus tard, en milieu de nuit par exem­ple. C’est le pre­mier niveau de recharge intel­li­gente qui con­siste à charg­er les bat­ter­ies pen­dant les heures creuses grâce à un sig­nal tar­i­faire ou infor­ma­tique. C’est ce qui se pra­tique déjà avec les bal­lons d’eau chaude san­i­taire où un sig­nal per­met en effet de chauf­fer l’eau du cumu­lus en dehors des pointes jour­nal­ières d’appel de puis­sance élec­trique sur le réseau. Grâce à ce décalage de la recharge, on peut par con­séquent retarder des con­som­ma­tions d’énergie qui auraient lieu à un instant où les con­traintes réseau sont fortes pour priv­ilégi­er un moment où la disponi­bil­ité est plus abon­dante. L’interopérabilité des don­nées, le rôle des con­som­ma­teurs et l’optimisation des bornes de recharge rapi­de seront donc des élé­ments clés à pren­dre en con­sid­éra­tion pour assur­er un bon niveau de cohérence entre déploiement de l’électromobilité et besoins d’adaptation du réseau.

[mks_accordion]
[mks_accordion_item title=“Les énergéti­ciens investis­sent dans la recharge de véhicules élec­triques”]Les énergéti­ciens ne s’y trompent pas et investis­sent désor­mais dans la mobil­ité verte en pro­posant des offres adap­tées et avan­tageuses aux util­isa­teurs de véhicules élec­triques. EDF (tarif vert élec­trique auto) et Engie (Elec’Car) pro­posent une offre d’électricité d’origine renou­ve­lable, avec un prix du kilo­wattheure moins cher de 50 % la nuit pour la recharge des véhicules élec­triques et hybrides, et égale­ment avan­tageux aux heures creuses et le week-end, acces­si­ble aux loge­ments équipés du nou­veau comp­teur com­mu­ni­cant Linky. La fil­iale d’EDF Sode­trel, spé­cial­isée dans la mobil­ité élec­trique et renom­mée Izivia en octo­bre dernier, exploite déjà plus de 200 bornes de charge rapi­de situées tous les 80 km sur les axes autoroutiers français, mais égale­ment plus de 7 000 points de charge pour le compte de ses clients (entre­pris­es, col­lec­tiv­ités ou syn­di­cats d’énergie), soit presque un tiers des points de charge disponibles en France.[/mks_accordion_item]
[/mks_accordion]

À propos de l'auteur

Smart Mobility

Par la rédaction de Smart Mobility.
Le nouveau média français de référence consacré au développement de la filière mobilité et des villes intelligentes (smart cities) à destination des acteurs économiques et industriels, des pouvoirs publics (ministères, collectivités territoriales…) et des grands relais d’opinion.

Son contenu aborde la mobilité dans toutes ses composantes (automobiles, deux-roues, transports collectifs, etc.) dans une approche résolument globale qui s’articule autour de 5 piliers :

· Technologie : actualité des dernières innovations de la filière et veille technologique, étude des nouveaux concepts et de leurs supports numériques (informatique embarquée, intelligence artificielle, 5G, etc.)

· Société : étude des nouvelles pratiques de mobilité urbaine et de leur environnement réglementaire, nouveaux modes d’utilisation et de consommation des équipements de transport (autopartage, covoiturage, développement des offres d’abonnement, nouvelles offres de mobilité géographique, etc.)

· RSE : problématique du transport de personnes à mobilité réduite (personnes âgées, en situation de handicap), mobilité au sein des entreprises, etc.

· Environnement : mise en avant des énergies de demain – hybride, électricité, hydrogène, GNV et bioGNV – dans une perspective d’économie circulaire et de développement durable

· Territoires : mise en lumière des nouvelles approches durables – transport urbain/rural –, mais également des filières et pratiques innovantes misant sur les nouvelles infrastructures (smart cities, smart villages…)

Smart Mobility est partenaire des principaux événements professionnels en France et en Europe, et bénéficie d’un accord de diffusion avec les plus importants salons professionnels du secteur.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.

.