Magazine Green Innovation RSE

Leadership éthique : les femmes et le changement responsable en entreprise

En France, depuis 2011, la loi Copé-Zim­mer­mann impose 40 % de femmes au sein des con­seils pour les entre­pris­es de plus de 500 salariés et de plus de 50 mil­lions de chiffre d’affaires. Or une étude datant de 2011 révèle que les con­seils d’administration mixtes dévelop­pent un plus grand intérêt pour la RSE. Les femmes seraient-elles les véri­ta­bles lead­ers dans les change­ments respon­s­ables des entreprises ?

Selon le Baromètre de la diver­sité dans les con­seils d’administration, pub­lié en 2019, toutes les entre­pris­es ont atteint les 40 % de femmes exigés par la loi Copé-Zim­mer­mann. Par ailleurs, pour 30 % d’entre elles, le pour­cent­age de femmes oscille entre 50 et 60 %.

Que nous dit ce Baromètre ? Que les pro­fils des hommes et des femmes s’alignent de plus en plus en qual­i­fi­ca­tions et par­cours pro­fes­sion­nel. Selon cette étude, durant les péri­odes de crise, les femmes seraient plus sol­lic­itées. Michel Fer­rary, de l’université de Genève, explique : « En péri­ode de crise, face à l’incertitude que représente l’avenir, les marchés financiers prê­tent une atten­tion plus grande aux per­for­mances réal­isées. Cela les con­duit à inve­stir dans des entre­pris­es plus renta­bles et pour lesquelles les fon­da­men­taux sont plus sta­bles. Or ces entre­pris­es se trou­vent être les plus féminisées. »

Est-ce à dire que les femmes ont des com­porte­ments plus éthiques que les hommes ? L’identité sociale apporte un élé­ment de réponse. Les femmes auraient une ten­dance à s’identifier à des valeurs ou pos­tures morales comme l’honnêteté ou encore la générosité. Cette théorie ren­voie égale­ment à la notion de leader et au rôle qu’il souhaite jouer, à son atti­tude, son comportement.

L’étude de 2011 révèle que le report­ing RSE (ou rap­port de per­for­mance extra­fi­nan­cière) volon­taire est plus large et beau­coup plus détail­lé si le con­seil d’administration est mixte. Elle mon­tre égale­ment que l’information est perçue comme plus crédi­ble. Con­séquence, l’entreprise ren­voie une image plus pos­i­tive. À l’inverse, tou­jours selon cette étude, les con­seils d’administration 100 % mas­culins ren­voient une image plus néga­tive chez les investisseurs.

La diver­sité des sex­es dans les con­seils d’administration est intime­ment liée à la RSE. Les femmes appor­tent une valeur ajoutée grâce notam­ment à une plus grande sen­si­bil­ité aux ques­tions envi­ron­nemen­tales et sociétales.

Cette diver­sité est d’autant plus impor­tante qu’elle vient ren­forcer le lead­er­ship éthique des entre­pris­es, fondé sur le partage de valeurs entre les dirigeants qui ten­dent vers des objec­tifs ne se lim­i­tant pas au domaine économique ou financier et aux bonnes per­for­mances de l’entreprise, mais inclu­ant des principes forts dans les domaines social et environnemental.

À propos de l'auteur

Green Innovation

Green Innovation

Créé en 2013, le magazine GREEN INNOVATION est réalisé par des professionnels passionnés, issus d’horizons variés mais tous spécialistes des questions scientifiques, technologiques et environnementales, et animés du même désir : faire partager un savoir souvent maltraité par les grands médias généralistes, tout en insufflant une vision positive du progrès et de la société.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.