Biogaz Magazine Smart Mobility

BioGnv : Déploiement en cours

Le bioGNV, un car­bu­rant pro­pre et com­péti­tif, répond dès aujourd’hui aux nou­velles exi­gences poli­tiques en matière de mobil­ité durable ain­si qu’aux attentes des util­isa­teurs (indus­triels, trans­porteurs, col­lec­tiv­ités ter­ri­to­ri­ales) et pour­suit son développe­ment à un rythme soutenu : une ouver­ture de sta­tion par semaine. L’AFGNV a fait le point sur cette fil­ière à Expo­biogaz Lille.

Agir immé­di­ate­ment pour amélior­er la qual­ité de l’air (1), dans le cadre du plan de relance et du mix énergé­tique, c’est pos­si­ble avec le gaz naturel pour véhicules issu du bio­méthane (bioGNV) qui offre une solu­tion mature, robuste et acces­si­ble à tous financièrement.

Déploiement

Le taux moyen de gaz renou­ve­lable (bio­méthane) dans le GNV était de 12 % en 2018 et de 17 % en 2019. Il devrait dépass­er les 20 % en 2020 : de quoi con­tribuer dès main­tenant à la baisse des émis­sions de CO2 du trans­port routi­er pour attein­dre 100 % en 2050 et s’inscrire par­faite­ment dans la stratégie nationale bas car­bone de la France (zéro émis­sion nette de car­bone en 2050).

Cette crois­sance est tirée par le développe­ment du bio­méthane en France. À ce jour, plus de 1 000 pro­jets sont à l’étude, un nom­bre record pour une fil­ière jeune (début en 2011). Ce verdisse­ment du GNV s’accompagne d’un déploiement des sta­tions et usages.

Au 31 août 2020, la France comp­tait 149 points d’avitaillement GNV en ser­vice, et les adhérents de l’AFGNV (Asso­ci­a­tion française du GNV) espéraient ouvrir 86 nou­veaux points d’avitaillement, pour attein­dre un total de 235 points d’avitaillement GNV. L’objectif de 250 points d’avitaillement, fixé en réponse à la direc­tive « car­bu­rants alter­nat­ifs » devrait être atteint fin 2021.

Le cap des 20 000 véhicules en cir­cu­la­tion sur le ter­ri­toire français est dépassé, puisque l’on compte aujourd’hui plus de 25 000 véhicules cir­cu­lant en France, dont 11 670 véhicules légers, 5 114 bus et cars, 5 937 poids lourds et 2 150 bennes à ordures ménagères. Depuis 2014, les imma­tric­u­la­tions de véhicules lourds au GNV aug­mentent en moyenne de 20 % par an. En 2019, l’augmentation a été de 26 %.

Trans­port lourd

Autre secteur, le trans­port routi­er de voyageurs utilise le GNV dans les bus depuis plus de 20 ans (à Poitiers, au Mans, à Bor­deaux, à Nantes… et plus récem­ment à Angers par exem­ple) ; le secteur de l’autocar con­naît une dynamique nou­velle. Plus d’un bus sur cinq mis en cir­cu­la­tion en France roule au bioGNV/GNV. En Île-de-France, la RATP annonce, dans son « plan bus 2025 » (voir mag­a­zine Biogaz no 5), la con­ver­sion de 50 % de ses bus au bioGNV. Dans le secteur de la pro­preté urbaine, de nom­breuses villes ont con­ver­ti une grande par­tie de leurs bennes à ordures ménagères, comme Paris (80 % au bioGNV), Lyon ou Rennes… Près d’une benne à ordures sur qua­tre mise en cir­cu­la­tion en France en 2019 roule au gaz. Sur le seg­ment du trans­port routi­er de marchan­dis­es, le bioGNV/GNV con­naît une forte crois­sance (+ 170 % par an depuis 2014). Ce seg­ment tire le marché et favorise la créa­tion de sta­tions publiques. La flotte de poids lourds bioGNV/GNV française est la plus grande d’Europe.

À tra­vers la Pro­gram­ma­tion pluri­an­nuelle de l’énergie, les pou­voirs publics ont fixé des objec­tifs ambitieux de développe­ment du GNV en France : jusqu’à 845 sta­tions en 2028, soit plus de cinq fois plus qu’aujourd’hui ; 60 % des poids lourds imma­triculés au bioGNV/GNV en 2050 ; 7 500 bus/cars GNV en 2028, soit plus du dou­ble de la flotte actuelle ; etc. De quoi assur­er un bel avenir à la fil­ière GNV, dont l’offre de valeur est en majorité européenne et en grande par­tie française.

Fil­ière mature, air pur

Mature et robuste, le GNV peut être con­sid­éré comme une solu­tion « low tech  », acces­si­ble à tous, pour amélior­er la qual­ité de l’air : il émet deux fois moins de NOx qu’un Euro VI Diesel en con­di­tions réelles d’exploitation et 89 % moins de par­tic­ules que le seuil de la norme Euro VI, et ce sans aucune solu­tion de post-traite­ment. Les véhicules bioGNV/GNV per­me­t­tent égale­ment de réduire de 50 % le bruit par rap­port à un moteur Diesel (la plu­part des véhicules GNV enreg­istrent un niveau sonore en deçà de 60 dB). Tous les véhicules qui roulent au gaz, quelle que soit leur généra­tion, béné­fi­cient de la vignette Crit’Air 1, un cer­ti­fi­cat qual­ité de l’air qui les autorise à cir­culer lors des pics de pol­lu­tion et dans les zones à faibles émis­sions (ZFE).

Le GNV est disponible dès à présent et sa matu­rité per­met de pro­pos­er des tar­ifs abor­d­ables, acces­si­bles à tous. 

Note

(1) En juil­let 2017, le Con­seil d’État a enjoint au gou­verne­ment de met­tre en œuvre des plans per­me­t­tant de ramen­er, dans 13 zones du ter­ri­toire et dans le délai le plus court pos­si­ble, les con­cen­tra­tions de dioxyde d’azote (NO2) et de par­tic­ules fines (PM10) au-dessous des seuils lim­ites (Direc­tive européenne du 21 mai 2008).

En juil­let 2020, le Con­seil d’État ordonne une sec­onde fois au gou­verne­ment de pren­dre des mesures pour réduire la pol­lu­tion de l’air. Cette fois, les juges ont prévu une astreinte de 10 mil­lions d’euros par semes­tre de retard si les oblig­a­tions ne sont pas remplies.

Chiffres clés du bioGNV 
• Près de 28 mil­lions de véhicules roulent au bioGNV/GNV dans le monde.
• Près de 20 % des véhicules qui roulent au gaz en France roulent au bioGNV.
• En 2019, en France, la capac­ité de pro­duc­tion de bio­méthane a dépassé la con­som­ma­tion de bioGNV/GNV.
• En juil­let 2020, la capac­ité de pro­duc­tion des 150 sites de méthani­sa­tion rac­cordés aux réseaux gaziers dépasse 2,6 TWh, ce qui équiv­aut à la con­som­ma­tion annuelle de plus de 10 000 bus qui rouleraient au bioGNV.
• 149 points d’avitaillement en août 2020 (+ 100 % en 2 ans).
• Plus de 25 000 véhicules en cir­cu­la­tion en mai 2021 : 
11 670 véhicules légers, 5 114 bus et cars, 5 937 poids lourds et 2 150 bennes à ordures ménagères.
• Deux tiers des villes de plus de 200 000 habi­tants ont décidé de pass­er leurs flottes de bus au gaz.
L’association AFGNV 
Avec une dizaine de nou­velles adhé­sions par an depuis 2012, l’AFGNV a élar­gi son assise indus­trielle. L’association réu­nit aujourd’hui plus de 115 mem­bres, par­mi lesquels des con­struc­teurs de véhicules, des équipemen­tiers de l’industrie gaz­ière, des motoristes, des équipemen­tiers de l’industrie auto­mo­bile, des dis­trib­u­teurs et des four­nisseurs d’énergie, des bureaux d’études, des acteurs du bio­méthane, des sociétés de trans­port col­lec­tif urbain, des entre­pris­es de col­lecte d’ordures ménagères et des col­lec­tiv­ités locales.

À propos de l'auteur

Smart Mobility

Par la rédaction de Smart Mobility.
Le nouveau média français de référence consacré au développement de la filière mobilité et des villes intelligentes (smart cities) à destination des acteurs économiques et industriels, des pouvoirs publics (ministères, collectivités territoriales…) et des grands relais d’opinion.

Son contenu aborde la mobilité dans toutes ses composantes (automobiles, deux-roues, transports collectifs, etc.) dans une approche résolument globale qui s’articule autour de 5 piliers :

· Technologie : actualité des dernières innovations de la filière et veille technologique, étude des nouveaux concepts et de leurs supports numériques (informatique embarquée, intelligence artificielle, 5G, etc.)

· Société : étude des nouvelles pratiques de mobilité urbaine et de leur environnement réglementaire, nouveaux modes d’utilisation et de consommation des équipements de transport (autopartage, covoiturage, développement des offres d’abonnement, nouvelles offres de mobilité géographique, etc.)

· RSE : problématique du transport de personnes à mobilité réduite (personnes âgées, en situation de handicap), mobilité au sein des entreprises, etc.

· Environnement : mise en avant des énergies de demain – hybride, électricité, hydrogène, GNV et bioGNV – dans une perspective d’économie circulaire et de développement durable

· Territoires : mise en lumière des nouvelles approches durables – transport urbain/rural –, mais également des filières et pratiques innovantes misant sur les nouvelles infrastructures (smart cities, smart villages…)

Smart Mobility est partenaire des principaux événements professionnels en France et en Europe, et bénéficie d’un accord de diffusion avec les plus importants salons professionnels du secteur.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.

.