Espace partenaires Hydrogène Magazine Hydrogen+

EODev : accéder à la transition énergétique grâce à des solutions industrielles durables et performantes

Hydro­gen+. EODev a dévelop­pé une solu­tion indus­trielle très inno­vante pour dis­pos­er d’énergie sans émis­sions en tout temps. Pou­vez-vous nous la présenter ?

Jérémie Lagar­rigue. Si l’on veut décar­bon­er nos sociétés, nous n’avons d’autre choix que de trou­ver des solu­tions alter­na­tives. L’hydrogène en est une. Notre groupe élec­tro-hydrogène GEH2 est équipé d’une pile à com­bustible qui n’a aucun élé­ment tour­nant, donc qui dis­pose d’une durée de vie plus impor­tante. L’efficacité est égale­ment accrue avec 60 % de ren­de­ment, con­tre 30 à 35 % pour les moteurs diesel. Le généra­teur trans­forme l’hydrogène stocké à prox­im­ité et l’oxygène présent dans l’air en élec­tric­ité, en chaleur et en eau. Nous sommes capa­bles de les reval­oris­er. Dans cer­tains cas, nous util­isons l’eau et la chaleur pro­duites pour accroître les ren­de­ments, au-delà de 85 %. De ce fait, notre solu­tion est beau­coup plus intéres­sante que des solu­tions diesel. Si la valeur d’achat nom­i­nale de nos généra­teurs pro­pres est supérieure à celle de machines pol­lu­antes, le com­para­tif des coûts totaux de déten­tion et d’utilisation nous per­met d’être con­cur­ren­tiels face au diesel, même sans subvention.

Aujourd’hui, il y a des dizaines de mil­liers de généra­teurs diesel dans les cen­tres-ville (bâti­ments, ascenseurs, data cen­ters, etc.) qui fonc­tion­nent en back-up, c’est-à-dire en cas de coupure d’électricité. Or une direc­tive européenne va les y inter­dire à par­tir du 1er jan­vi­er 2024. Notre généra­teur répond donc par­faite­ment à ce nou­veau cadre réglementaire.

En out­re, notre groupe élec­tro-hydrogène, non pol­lu­ant et silen­cieux, sert pour la pro­duc­tion d’énergie hors réseau, lors d’évènements sportifs, de chantiers de con­struc­tion ou de tour­nages par exemple.

Vos solu­tions sont-elles adap­tées aux zones portuaires ?

En Europe, les navires qui fonc­tion­nent au fioul lourd ne peu­vent plus faire tourn­er leur généra­teur à quai. Or de nom­breux quais ne sont pas élec­tri­fiés et les ports doivent acheter ou louer des généra­teurs diesel pour branch­er les bateaux à quai, ce qui ne fait en réal­ité que déplac­er le prob­lème. Nos généra­teurs hydrogène GEH2 sont une alter­na­tive effi­cace à ces généra­teurs diesel ou à de coû­teux et longs travaux d’infrastructure.

Le port de Toulon a réal­isé une étude qui mon­tre que l’installation de généra­teurs hydrogène ne fait pas aug­menter les coûts. Le gou­verne­ment, via l’ADEME, a mis en place des solu­tions de finance­ment d’écosystèmes adap­tés aux gros con­som­ma­teurs, dont le secteur mar­itime fait par­tie, surtout avec l’interface por­tu­aire. L’hydrogène s’impose donc comme un fac­teur très impor­tant de dépol­lu­tion de toute l’activité portuaire.

Quels sont les derniers développe­ments d’EODev ? Et ses projets ?

Nous changeons l’échelle de nos capac­ités indus­trielles grâce à un nou­veau bâti­ment (plus de 1 000 m2 disponibles) qui per­me­t­tra d’augmenter notre poten­tiel de pro­duc­tion jusqu’à 600 unités par an (généra­teurs ter­restres sta­tion­naires et mar­itimes embarqués).

Nous devri­ons égale­ment obtenir la cer­ti­fi­ca­tion type approval pour notre généra­teur mar­itime REXH2 avant cet été pour la plu­part des cas d’usage et en fin d’année pour la propul­sion prin­ci­pale des navires. Enfin, nous sommes en train d’élaborer notre plan pro­duit 2030 détail­lant les futures solu­tions de la gamme EODev. Celles-ci per­me­t­tront de mieux répon­dre aux besoins d’un plus grand nom­bre de marchés, et auront pour point com­mun notre volon­té con­stante de délivr­er des solu­tions durables, fiables et compétitives.

À propos de l'auteur

Jérémie Lagarrigue

Directeur général d’EODev.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.

.