Divers Hydrogène Magazine Hydrogen+

L’évolution des technologies de stockage de l’hydrogène

Le stock­age de l’hydrogène a tou­jours été un défi. Des moyens tech­niques pour le stock­er à basse tem­péra­ture ou à haute pres­sion sont indis­pens­ables. Retour sur l’histoire peu con­nue des tech­nolo­gies de stock­age de l’hydrogène.

C’est durant la Sec­onde Guerre mon­di­ale que cette his­toire débute. À cette époque, l’armée améri­caine stocke l’hélium dans des tubes en métal. Ce gaz est notam­ment util­isé pour les bal­lons d’observation. La source la plus abon­dante d’hélium se situe dans le nord nord du Texas, dans la ville d’Amarillo. Le trans­port du gaz s’effectue par tubes en aci­er. Épais de cinq à six cen­timètres, avec une pres­sion inférieure à 100 bars, ces tubes sont si lourds qu’ils doivent être trans­portés par train. À la fin de la guerre, le gise­ment est repris par une entre­prise locale qui utilise des tubes plus résis­tants, mais plus fins et plus légers, trans­portés par camions. La molécule d’hydrogène étant réduc­trice, elle peut atta­quer les métaux. Les tubes sont alors mod­i­fiés et com­posés d’alliages encore plus résis­tants, mais plus lourds. Ils ser­vent à trans­porter l’hydrogène com­primé à des­ti­na­tion d’usines spé­cial­isées dans la pétrochimie (fab­ri­ca­tion de l’essence sans plomb) ou la chimie fine (pour les cos­mé­tiques par exemple).

L’évolution des tubes de stock­age fait un bond dans les années 1970. Cette his­toire débute elle aus­si aux États-Unis. La con­quête de l’espace est gour­mande en gaz et en oxygène. Or les bouteilles en aci­er et en alu­mini­um sont trop lour­des. Appa­raît alors la bouteille dite de type 4 en plas­tique et ren­for­cée avec de la fibre de verre. L’usine de pro­duc­tion est située dans le Nebras­ka, à Lin­coln (rachetée plus tard par le norvégien Hexa­gon). Elle fab­rique des bouteilles de stock­age de type 4 pour les indus­tries mil­i­taire et civile.

À par­tir des années 2000, Hexa­gon pro­duit des tubes de type 4 pour les navires chargés de planter des tuyaux dans les fonds marins pour les plates-formes pétrolières. Afin de lim­iter le mou­ve­ment des vagues et de ren­dre les navires plus sta­bles, des bouteilles de gaz de type 4 sont util­isées. Ces tubes d’un mètre de diamètre mesurent 12 à 15 mètres de long et sont dotés d’une très grande capac­ité de stock­age. Mille kilos d’hydrogène peu­vent ain­si être trans­portés par camion. Aujourd’hui, ce type de tube com­pos­ite de très haute tech­nolo­gie per­met d’obtenir la meilleure com­bi­nai­son pour le trans­port de l’hydrogène, avec la légèreté, la sécu­rité, l’efficacité et la durabilité.

À propos de l'auteur

Pierre Fiat

General Manager, Cryo Logistics et AirFlow.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.

.