Biogaz Espace partenaires Magazine Biogaz

L’autre digesteur !

Des inno­va­tions dans la pro­duc­tion de biogaz pour­raient-elles chang­er la donne énergé­tique en per­me­t­tant une pro­duc­tion accrue à un coût réduit ? Nous présen­tons ici une inno­va­tion qui sem­ble promet­teuse, avec une con­cep­tion dif­férente de la méthani­sa­tion. Change­ment de par­a­digme dans les biogaz ?

La tech­nolo­gie norvégi­en­ne Antec Bio­gas pro­pose une approche dif­férente de la méthani­sa­tion, qui reprend les dif­férentes phas­es de la diges­tion bovine. D’après ses con­cep­teurs, cette tech­nolo­gie brevetée pro­duit du gaz trois à cinq fois plus rapi­de­ment que les usines de biogaz tra­di­tion­nelles, en plus d’utiliser une plus grande part des déchets – jusqu’à 95 % de ren­de­ment en gaz con­tre 60 à 80 % dans les usines traditionnelles.

Sys­tème diges­tif de la vache

Au lieu d’un grand diges­teur, le bioréac­teur Antec Bio­gas dis­pose de qua­tre « estom­acs » et de 60 m d’« intestin » dans lesquels passent les intrants, ce qui per­met une pro­duc­tion de gaz avec un temps de séjour de quelques jours seule­ment. La con­cep­tion per­met une grande sur­face d’exposition et une den­sité bac­téri­enne élevée. La bio­masse est con­duite à tra­vers les dif­férentes cham­bres de diges­tion qui pos­sè­dent des flo­res bac­téri­ennes adap­tées au degré de dégra­da­tion. Bien isolé, le réac­teur pro­cure une chaleur sta­ble tout au long du process. Le réac­teur peut utilis­er dif­férents intrants (fumi­er, déchets ali­men­taires, eaux usées, déchets agri­coles, de col­lec­tiv­ités ou indus­triels) dans une recette équili­brée avec idéale­ment de 5 à 15 % de matières sèch­es pour une meilleure per­for­mance. Le biorésidu serait un engrais per­for­mant, selon Antec Bio­gas qui dis­pose de plusieurs unités en ser­vice en Norvège.

« Notre tech­nolo­gie représente un énorme poten­tiel d’énergie verte en rai­son d’un pro­fil de coût net­te­ment inférieur à celui des instal­la­tions de biogaz tra­di­tion­nelles, indique-t-on chez Antec. De plus, la pro­duc­tion élevée de gaz con­tribue à des gains rapi­des après investisse­ment. Les intrants ont nor­male­ment un temps de séjour de sept jours et, pen­dant ce temps, on extrait plus de 90 % du méthane de la bio­masse. Par ailleurs, le coût d’investissement de cette tech­nolo­gie et sa con­cep­tion en mod­ules qui peu­vent être cou­plés offrent une rentabil­ité et un retour sur investis­sent rapi­des, ce qui per­met de con­stru­ire des instal­la­tions là où ce n’était pas rentable aupar­a­vant. Les bioréac­teurs fab­riqués en usine sont livrés par camion, ce qui facilite la mise en route et l’extension de l’installation au fil du temps si vous le souhaitez. » 

À propos de l'auteur

Biogaz Magazine

Par la rédaction de Biogaz Magazine.
Créé en 2018, le média professionnel Biogaz Magazine est rapidement devenu un support d’information et de communication de référence, consacré à l’innovation technologique et au développement de la filière biogaz, mais aussi de l’ensemble des valorisations énergétiques : pyrogazéification, méthanation, power to gas

À destination des acteurs économiques et industriels du secteur, du monde agricole et des pouvoirs publics (ministères, collectivités territoriales, etc.) Biogaz Magazine, membre du cluster Biogaz Vallée, est partenaire des principaux événements professionnels en France et en Europe, ainsi que des principales fédérations et organisations du secteur. La revue permet ainsi à ses annonceurs de bénéficier d'une surface de diffusion large et unique auprès d’un public cible constitué d’acteurs et de décideurs de la filière, mais également du relais nécessaire auprès des décideurs politiques, économiques et des ministères concernés.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.

.