Biogaz Magazine Biogaz

Optimiser face à la crise

Le prix de l’énergie élec­trique va-t-il empêch­er de pro­duire de l’énergie renou­ve­lable comme le biogaz ? En effet, le ren­de­ment des unités de méthani­sa­tion est mis à mal par l’augmentation folle du prix de l’électricité. Pour y faire face, c’est peut-être tout le sché­ma de pro­duc­tion qu’il faut revoir. Élé­ments de réponse.

À défaut d’avoir du pét­role et du gaz en France, nous avions au moins de l’électricité. Hélas ! Le manque d’anticipation, les choix destruc­teurs de la poli­tique énergé­tique depuis plusieurs man­dats prési­den­tiels, une folle poli­tique de pseudo­con­cur­rence sur l’électricité sur fond de spécu­la­tion assor­tis de sanc­tions con­tre-pro­duc­tives menée par l’Union européenne con­duisent aujourd’hui notre économie à un mur con­tre lequel de nom­breuses entre­pris­es risquent de s’écraser. L’augmentation des CAPEX du fait de l’inflation général­isée remet en cause le finance­ment et la via­bil­ité des nou­veaux pro­jets de méthani­sa­tion. Du côté des OPEX, l’explosion des prix de l’électricité peut faire pass­er une unité du béné­fice au déficit. Les plus renta­bles, sou­vent anci­ennes et déjà amor­ties, sont frag­ilisées, avec un risque de diminu­tion des investisse­ments. Les plus vul­nérables, les plus récentes, sont claire­ment en dan­ger et, para­doxe en ces temps de manque d’énergie, les nou­veaux pro­jets peu­vent être bloqués.

En plus des charges directes d’exploitation, c’est toute la chaîne de valeur qui aug­mente. La pro­duc­tion de CIVE, les coûts des exploita­tions agri­coles et donc ceux des intrants, et ceux de trans­port, sont plom­bés par le prix du fuel et celui des répa­ra­tions de machines. Résul­tat du « quoi qu’il en coûte » : l’inflation est partout, avec son effet de levi­er. La struc­ture même de nos pro­duc­tions mon­tre sa fragilité dès que les prix de l’énergie flam­bent. Dès lors, il est néces­saire d’améliorer la pro­duc­tiv­ité et de baiss­er les coûts, une gageure majeure quand des normes plus dras­tiques oblig­ent à revoir cer­taines installations.

Réduire les coûts

Pour dimin­uer les coûts, la pre­mière chose aujourd’hui est de bien négoci­er son con­trat d’électricité. Atten­dre et ne pas sign­er à n’importe quel prix, faire jouer la con­cur­rence et, pourquoi pas, revenir à l’opérateur his­torique est indis­pens­able. On peut le faire seul ou avec des sociétés spé­cial­isées qui négo­cient des con­trats, savent en éviter les pièges, mutu­alisent les com­man­des. À plus long terme, l’idéal est de gag­n­er en autonomie énergé­tique, en investis­sant par exem­ple dans une cen­trale pho­to­voltaïque ou en récupérant de la chaleur (avec la tech­nolo­gie ORC – machine à cycle organique de Rank­ine –, on peut la trans­former en élec­tric­ité par exemple).

Pour ce qui est des instal­la­tions, il est néces­saire de véri­fi­er et de cor­riger s’il en est besoin les fuites qui font per­dre de la pro­duc­tion (en plus de prob­lé­ma­tiques de sécu­rité), avec des con­trôles caméras adéquats. Un investisse­ment sou­vent vite rentabilisé.

Il est par­fois pos­si­ble aus­si d’augmenter la pro­duc­tion de biogaz. Est-elle à son opti­mum ? Peut-on la boost­er ? La pre­mière démarche et de réalis­er des analy­ses pour véri­fi­er le bon fonc­tion­nement du process. À par­tir de là, des spé­cial­istes peu­vent pro­pos­er des « com­plé­ments à la ration », voire pré­conis­er une mod­i­fi­ca­tion de celle-ci (pour enlever un élé­ment inhibant ou ajouter un élé­ment man­quant, un nou­v­el intrant). Mieux val­oris­er les sous-pro­duits (chaleur, dige­s­tat, CO2) est égale­ment une autre piste pour aug­menter le ren­de­ment d’une unité qui demande une analyse com­plète du process.

Il existe égale­ment de nou­velles tech­nolo­gies de méthani­sa­tion qui peu­vent s’inscrire pour de nou­veaux pro­jets, mais aus­si en par­al­lèle de pro­jets exis­tants, pour exploiter un nou­v­el intrant de col­lec­tiv­ité par exem­ple. Vous décou­vrirez quelques exem­ples dans les pages qui suiv­ent avant un dossier dans un prochain numéro de Biogaz Mag­a­zine con­sacré à l’autonomie énergétique.

À propos de l'auteur

Biogaz Magazine

Par la rédaction de Biogaz Magazine.
Créé en 2018, le média professionnel Biogaz Magazine est rapidement devenu un support d’information et de communication de référence, consacré à l’innovation technologique et au développement de la filière biogaz, mais aussi de l’ensemble des valorisations énergétiques : pyrogazéification, méthanation, power to gas

À destination des acteurs économiques et industriels du secteur, du monde agricole et des pouvoirs publics (ministères, collectivités territoriales, etc.) Biogaz Magazine, membre du cluster Biogaz Vallée, est partenaire des principaux événements professionnels en France et en Europe, ainsi que des principales fédérations et organisations du secteur. La revue permet ainsi à ses annonceurs de bénéficier d'une surface de diffusion large et unique auprès d’un public cible constitué d’acteurs et de décideurs de la filière, mais également du relais nécessaire auprès des décideurs politiques, économiques et des ministères concernés.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.

.