Divers

Le Maroc a accueilli la MEDCOP22 à Tanger

Le Maroc a accueil­li la MEDCOP22 dans la ville de Tanger les 18 et 19 juil­let 2016, une étape essen­tielle qui précède la COP22 de Marrakech

Green Inno­va­tion. Vous hon­oriez la MEDCOP22 de votre présence. Quelle syn­thèse pour­riez-vous faire à ce jour de cet événe­ment inter­na­tion­al où tous les acteurs de la société civile étaient réu­nis pour le climat ?

Haki­ma el-Haite. J’étais à Tanger effec­tive­ment. La MEDCOP22 a con­sti­tué une étape impor­tante ; elle a don­né suite au fruit d’un tra­vail né en France, provenant des col­lec­tiv­ités ter­ri­to­ri­ales et de la région PACA, qui ont su mobilis­er les ter­ri­toires et les entre­pris­es ! Un départ essen­tiel, avec la nais­sance d’une nou­velle généra­tion de défenseurs du cli­mat volon­taire­ment engagés à trans­former les mau­vais­es pra­tiques qui nuisent au cli­mat… L’importance de Tanger résidait dans la dura­bil­ité et la con­ti­nu­ité de ce proces­sus, afin d’entériner les bonnes pra­tiques et aus­si de con­stater l’avancement des réal­i­sa­tions faites depuis la MEDCOP21.

La MEDCOP22 a représen­té un moment essen­tiel où les citoyens ont mon­tré leur volon­té de change­ment. Et l’on peut faire tous les beaux dis­cours du monde, si nous n’avons pas l’adhésion et la par­tic­i­pa­tion du citoyen qui est l’acteur du change­ment, nous ne réus­sirons pas ! Pour moi, Tanger et toutes les régions qui vont suiv­re devront per­pétuer cette prise de con­science et remuer les foules pour aller encore plus loin. Le cli­mat chang­era si nous agis­sons ensem­ble ! Et quand je dis « ensem­ble », je veux dire « tous ensem­ble ». Cha­cun porte une respon­s­abil­ité dans ses choix de con­som­ma­tion, de pro­duc­tion, d’éducation…

Le deux­ième aspect de la MEDCOP22 révélait que l’espace méditer­ranéen en lui-même représente un lab­o­ra­toire de la mise en œuvre de l’Accord de Paris. Il réu­nit toutes les con­tra­dic­tions et les vul­néra­bil­ités, mais aus­si des pays de niveau de développe­ment divers (avec pour objec­tif la diminu­tion de la tem­péra­ture) qui n’ont pas les mêmes enjeux, pra­tiques, prob­lé­ma­tiques et modes de vie… Tanger a recueil­li la diver­sité des prob­lèmes, les enjeux et les capac­ités de mise en œuvre. Si l’on réus­sit autour de la Méditer­ranée, nous gag­nerons notre défi. Et la Méditer­ranée, pen­dant des siè­cles avec ses dif­férentes civil­i­sa­tions, a su innover et anticiper ! Elle a su prou­ver que des pra­tiques de développe­ment durable exis­taient comme en Ital­ie, en Espagne, au Maroc… avec des pra­tiques de résilience (ges­tion de l’eau ratio­nal­isée…). Depuis, la vision du développe­ment a évolué avec l’innovation, mais on a omis d’intégrer ces bonnes pra­tiques. Donc, il faut revoir les modes de pro­duc­tion et ten­dre vers des con­som­ma­tions rationnelles. En fait, revenir à des choix per­son­nels durables (voiture, mai­son, iso­la­tion, ges­tion des déchets,) à faible impact pour le monde de demain ! La Méditer­ranée a su aus­si répon­dre à des prob­lé­ma­tiques de tech­nolo­gie. Aujourd’hui, la nou­velle révo­lu­tion indus­trielle requiert de la part des inven­teurs et des indus­triels de chang­er et d’aller vers des tech­nolo­gies de rup­ture. L’espace méditer­ranéen pour­rait devenir le creuset de l’exemplarité en matière de tran­si­tion énergétique.

En dernier lieu, la Méditer­ranée devrait s’ouvrir et se retourn­er vers l’Afrique. Aujourd’hui, le ter­ri­toire qui a été nom­mé­ment cité dans l’Accord de Paris, c’est l’Afrique. L’Afrique est con­sti­tuée de vul­néra­bil­ités, mais elle est un réser­voir de développe­ment de nou­velles tech­nolo­gies excep­tion­nel ! Et il reste beau­coup à faire sur cet immense con­ti­nent. À tra­vers le savoir-faire du Nord (celui du Maroc et d’autres pays), nous pou­vons aider l’Afrique à con­stru­ire la civil­i­sa­tion de demain. L’Afrique pour­rait devenir le creuset de la civil­i­sa­tion décar­bonée, et cela grâce au savoir-faire et au trans­fert de tech­nolo­gies des pays de l’Afrique du Nord. Tous les principes de l’Accord de Paris pour­raient être mis en œuvre dans les pays du pour­tour méditer­ranéen. Et cela parce que la Méditer­ranée est aujourd’hui rem­plie de souf­frances : la sécher­esse, la dégra­da­tion des ter­res, l’insécurité ali­men­taire et le manque d’eau (sou­vent à l’origine des con­flits), des phénomènes de migra­tion qui provo­quent des morts tous les jours en Méditerranée…

Aujourd’hui, la sol­i­dar­ité envers la Méditer­ranée et ses pays riverains les plus vul­nérables est déter­mi­nante ! Les pays de la Méditer­ranée doivent con­stru­ire un pacte de la Méditer­ranée. Sa Majesté par­le de la néces­sité d’un plan Mar­shall pour la Méditer­ranée ; ce plan pour­rait don­ner un très bel exem­ple au monde entier.

Green Inno­va­tion. La COP22 se déroulera cette année au mois de novem­bre au Maroc, dans la ville de Marrakech.

Haki­ma el-Haite. Les principes et les bases sont les mêmes que ceux de la COP21. Le dénom­i­na­teur com­mun est l’action et l’appel à la réac­tion ! Aujourd’hui, l’urgence est celle d’agir et de ne surtout pas atten­dre que les choses se passent. Et cette néces­sité, nous y sommes con­fron­tés. Les straté­gies de long terme (à l’horizon 2050) représen­tent une étape. Mais il est néces­saire de bâtir un plan d’action de court terme. Le change­ment cli­ma­tique est là, il faut y apporter des répons­es con­crètes aujourd’hui ! Et notam­ment dans des pays qui ont pris du retard comme l’Afrique. Si le retard de ce con­ti­nent pou­vait être trans­for­mé en une oppor­tu­nité de développe­ment excep­tion­nel et durable, ce serait mag­nifique. Le cli­mat ne représente pas que des cat­a­stro­phes, il crée aus­si des oppor­tu­nités d’emplois et de crois­sance… Dans cette philoso­phie, des béné­fices peu­vent être générés pour les pays les plus vul­nérables de cette région. Les pro­jets sont généra­teurs de valeur ajoutée.

Green Inno­va­tion. Pensez-vous que la péd­a­gogie soit suff­isante con­cer­nant la lutte con­tre le réchauf­fe­ment climatique ?

Haki­ma el-Haite. Non, la péd­a­gogie n’est pas suff­isante. Il faut con­tin­uer et répon­dre aux recom­man­da­tions qui ont été faites par le roi du Maroc. Sa Majesté a pro­posé qu’on crée un GEEC (un groupe­ment d’experts de l’Union pour la Méditer­ranée sur le change­ment cli­ma­tique) pour aller plus loin dans l’approche des prob­lé­ma­tiques et des solu­tions ! Il a pro­posé une vision et souhaite un pro­jet pour la Méditer­ranée. Cela est vrai­ment excep­tion­nel ! Nous devons aller dans ce sens en espérant expos­er nos travaux lors de la COP22. La propo­si­tion de Sa Majesté est bril­lante… Elle représente une stratégie à long terme, avec une feuille de route à court et à moyen terme. Ce pro­jet de société place le développe­ment durable au cœur de l’éducation nationale. Le pro­jet du roi Mohammed VI pour­rait révo­lu­tion­ner les généra­tions de demain !

Green Inno­va­tion. Quels sont vos objec­tifs pour ce ren­dez-vous essentiel ?

Haki­ma el-Haite. L’objectif prin­ci­pal est d’essayer de mul­ti­pli­er les ini­tia­tives au niveau de la COP22, mais aus­si les réseaux et les con­nex­ions pour échang­er les bonnes pra­tiques et les meilleures actions. Je lance un appel à tous les citoyens du monde pour qu’ils se sen­tent sol­idaires des gens qui souf­frent du cli­mat, moyen­nant la créa­tion de fonds de sol­i­dar­ité dans leurs pays respec­tifs. Cha­cun peut don­ner en fonc­tion de ses moyens… Le nom­bre de par­tic­i­pants et les col­lectes pour­raient être un indi­ca­teur de sol­i­dar­ité sans précédent.

Donc, j’appelle à ce que ces pays créent ces fonds et vien­nent nous faire part de leurs résul­tats lors de la COP22.

Pro­pos recueil­lis par Marie Cor­net-Ash­by

À propos de l'auteur

Green Innovation

Green Innovation

Créé en 2013, le magazine GREEN INNOVATION est réalisé par des professionnels passionnés, issus d’horizons variés mais tous spécialistes des questions scientifiques, technologiques et environnementales, et animés du même désir : faire partager un savoir souvent maltraité par les grands médias généralistes, tout en insufflant une vision positive du progrès et de la société.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.