Magazine Green Innovation

Repowering : le recyclage en question

Le repow­er­ing désigne le rem­place­ment d’une instal­la­tion pour la ren­dre plus per­for­mante. En clair, il per­met de « redonner de la puis­sance ». Les pre­miers parcs éoliens, qui ont été instal­lés dans les années 1990, arrivent aujourd’hui en fin de vie. On estime à plusieurs cen­taines le nom­bre d’éoliennes qui devront être déman­telées chaque année à par­tir de 2020.

En France mét­ro­pol­i­taine, la fil­ière éoli­enne a pro­duit 5,1 % de la pro­duc­tion nette d’électricité en 2018 (1,9 % pour le pho­to­voltaïque et 1,8 % pour les bioén­er­gies). L’éolien a pro­gressé de 15,3 % en 2018 grâce à la crois­sance des instal­la­tions, mais aus­si à des con­di­tions météorologiques très favor­ables. Les prévi­sions sem­blent donc encour­ageantes, surtout avec les pro­grès tech­niques et tech­nologiques qui ont con­sid­érable­ment pro­gressé depuis le pre­mier pro­gramme éolien français (Eole 2005), lancé en 1996.

Aujourd’hui, une éoli­enne d’une puis­sance de 2 MW pro­duit 4 200 MW par an. Cela équiv­aut à la « con­som­ma­tion élec­trique moyenne de plus de 800 ménages français », indique le min­istère de la Tran­si­tion écologique et sol­idaire. La remise à niveau du parc éolien français est donc indispensable.

Le repow­er­ing offre de sérieux avan­tages : les parcs éoliens exis­tent déjà et ne sus­ci­tent pas le mécon­tente­ment des habi­tants. Grâce à leur remise à niveau, les éoli­ennes seront plus puis­santes. Pour un total de pro­duc­tion égal ou supérieur, il fau­dra moins d’éoliennes ; et, s’il y a moins d’éoliennes, la baisse de ren­de­ment due à leur aligne­ment dis­paraî­tra. Grâce au regain de puis­sance et à leur nou­veauté, ces éoli­ennes néces­siteront moins de main­te­nance. Le repow­er­ing per­met en out­re de con­serv­er les emplois locaux et de fournir des revenus aux municipalités.

Le 17 juil­let 2018, l’État a pub­lié une cir­cu­laire qui fait la dis­tinc­tion entre les pro­jets de repow­er­ing néces­si­tant une nou­velle autori­sa­tion et ceux qui n’en ont pas besoin.

Comme pour d’autres sources d’énergie, notam­ment les véhicules élec­triques et leurs bat­ter­ies, c’est le recy­clage qui pose prob­lème, mais aus­si le down­cy­cling. Les pales sont notam­ment peu recy­clables. En règle générale, elles sont détru­ites puis brûlées et ain­si trans­for­mées en source d’énergie. Elles sont égale­ment enter­rées dans des déchet­ter­ies. C’est le down­cy­cling. La Pro­gram­ma­tion pluri­an­nuelle de l’énergie (PPE) ren­dra oblig­a­toire le recy­clage des prin­ci­paux com­posants des éoli­ennes d’ici à 2023. Reste que 90 % des éoli­ennes sont recyclables.

Selon l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie), 15 000 tonnes de matières com­pos­ites venant des pales devront être traitées d’ici à 2029. En Europe, d’ici à cette même date, il y aura 375 000 tonnes de pales provenant du déman­tèle­ment des éoli­ennes. Tous les efforts por­tent donc sur le recy­clage de ces matéri­aux com­pos­ites. C’est un véri­ta­ble défi, car d’ici à 2030, 5 000 MW par an devraient être renou­velés. Le repow­er­ing est aus­si une extra­or­di­naire oppor­tu­nité avec la pos­si­bil­ité de créer 15 000 emplois, selon le Com­mis­sari­at général au développe­ment durable (CGDD).

À propos de l'auteur

Green Innovation

Green Innovation

Créé en 2013, le magazine GREEN INNOVATION est réalisé par des professionnels passionnés, issus d’horizons variés mais tous spécialistes des questions scientifiques, technologiques et environnementales, et animés du même désir : faire partager un savoir souvent maltraité par les grands médias généralistes, tout en insufflant une vision positive du progrès et de la société.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.