Biogaz Magazine Biogaz Territoires & Stratégies

Normandie : déploiement de la méthanisation

À l’occasion de la mise en ser­vice de l’unité Métha LBMH, les objec­tifs du plan Métha’Normandie 2021–2023, impul­sé par la Région Nor­mandie et l’ADEME et mis en œuvre par l’Association régionale bio­masse Nor­mandie et la cham­bre régionale d’agriculture de Nor­mandie, ont été présentés.

Dans la con­ti­nu­ité des actions engagées dans le cadre de la précé­dente pro­gram­ma­tion 2018–2020, qui ont notam­ment per­mis de voir dou­bler le nom­bre d’unités de méthani­sa­tion en Nor­mandie, le plan Métha’Normandie 2021–2023 pour­suit deux prin­ci­paux objec­tifs : favoris­er l’acceptation sociale des pro­jets et assur­er un développe­ment ter­ri­to­r­i­al cohérent des unités de méthanisation.

Accep­ta­tion sociale

Comme partout en France, les pro­jets de créa­tion d’unités de méthani­sa­tion en Nor­mandie se heur­tent par­fois à des prob­lèmes d’acceptabilité sociale et font l’objet de con­tes­ta­tions, voire de recours admin­is­trat­ifs, pou­vant engen­dr­er d’importantes dif­fi­cultés dans leur développe­ment. L’enjeu est donc désor­mais de con­tin­uer à favoris­er l’émergence de pro­jets vertueux tout en ten­ant compte des con­traintes d’acceptabilité sociale.

La pri­or­ité est don­née à la sécuri­sa­tion des pro­jets via un accom­pa­g­ne­ment adap­té des ter­ri­toires et des por­teurs en amont des investisse­ments, c’est-à-dire dès l’étude de fais­abil­ité jusqu’à la mise en exploita­tion des unités de pro­duc­tion, afin de pren­dre en compte l’intégralité du pro­jet dans son envi­ron­nement : étude tech­ni­co-économique fiable, réal­iste et neu­tre – trans­parence et com­mu­ni­ca­tion auprès des élus locaux et des riverains des com­munes qui pour­raient être impactées par le pro­jet, respect des critères énergé­tiques et envi­ron­nemen­taux du « FEDER 2021/2027 » et de l’appel à pro­jets de l’ADEME pour une méthani­sa­tion plus vertueuse, respect de la régle­men­ta­tion nationale et des objec­tifs du sché­ma région­al d’aménagement, de développe­ment durable et d’égalité des ter­ri­toires (SRADDET).

Dans le cadre du plan Métha’Normandie 2021–2023, 226 000 euros sont mobil­isés par la Région Nor­mandie et 261 560 euros par l’ADEME Normandie.

La méthani­sa­tion en Normandie

Le nom­bre d’unités de méthani­sa­tion en ser­vice (hors cen­tres d’enfouissement) a dou­blé sur la péri­ode 2018–2020 et est aujourd’hui de 116, dont 14 unités en injec­tion bio­méthane. Une très forte dynamique est par ailleurs con­statée avec plusieurs dizaines de pro­jets en cours de développe­ment. Ce développe­ment per­met d’atteindre plus de 20 % de l’objectif 2030 quant à la part du gaz renou­ve­lable dans la con­som­ma­tion de gaz et 35 % de l’objectif 2030 pour l’électricité renou­ve­lable issue du biogaz (hors cen­tres d’enfouissements). La Manche, le Cal­va­dos et l’Orne con­cen­trent la majorité des unités, qui sont plutôt de type agri­cole val­orisant prin­ci­pale­ment des efflu­ents d’élevage, alors que l’Eure et la Seine-Mar­itime se car­ac­térisent par des instal­la­tions agro-indus­trielles faisant appel à des intrants d’origines plus var­iées inclu­ant des indus­tries agroal­i­men­taires et de papeterie, avec des ton­nages sou­vent plus élevés.

Métha à Juvigny-les-Vallées

Gérard Gavory, préfet de la Manche, Hubert Dejean de la Batie, vice-prési­dent de la Région Nor­mandie chargé de l’environnement, du lit­toral et de l’énergie, Claire Rousseau, vice-prési­dente de la Région Nor­mandie chargée du sport, de la jeunesse et de la vie asso­cia­tive, Pas­cal Fer­ey, prési­dent de la cham­bre d’agriculture de la Manche et vice-prési­dent de la cham­bre régionale d’agriculture de Nor­mandie, François Taudière, prési­dent de l’association Bio­masse Nor­mandie, Éric Prud’homme, directeur région­al délégué de l’ADEME Nor­mandie, Cather­ine Gour­ney-Lecon­te, prési­dente de Ter­ri­toire d’énergie Nor­mandie, Valérie Nou­v­el, vice-prési­dente du Départe­ment de la Manche chargée de l’environnement, de la tran­si­tion écologique et l’innovation, et Gaé­tan Lam­bert, prési­dent du Pôle d’équilibre ter­ri­to­r­i­al et rur­al (PETR) Sud-Manche–Baie du Mont-Saint-Michel, se sont ren­dus le 10 mars 2021 à Juvi­gny-les-Val­lées pour la mise en ser­vice de l’unité de Métha LBMH. L’équivalent de la con­som­ma­tion annuelle en chauffage et eau chaude de près d’un mil­li­er de foy­ers sera injec­té chaque année par Métha LBMH dans le réseau de dis­tri­b­u­tion GRDF.

Deux GAEC, une métha

Le pro­jet de con­struc­tion d’une unité de méthani­sa­tion à Juvi­gny-les-Val­lées est né du rap­proche­ment, au sein de la SAS Métha LBMH, du GAEC Leg­eard et du GAEC Mar­tin Hamel. Cette unité de méthani­sa­tion doit per­me­t­tre la pro­duc­tion de bio­méthane provenant essen­tielle­ment des exploita­tions agri­coles du groupe et de génér­er de la matière pour la fer­til­i­sa­tion des ter­res. Le gise­ment interne aux GAEC Leg­eard et au GAEC Mar­tin Hamel est de l’ordre de 17 000 tonnes par an, soit près de 84 % de l’énergie pro­duite. Il est prin­ci­pale­ment com­posé de fumi­er, de lisi­er, de menues pailles et d’ensilage maïs, de CIVE… Le gise­ment externe con­cerne le fumi­er mou et les déchets de stock­age de céréales provenant de trois struc­tures agri­coles voisines d’environ 5 km. À terme, plus de 1 mil­lion de nor­mo mètres cubes de bio­méthane pour­ront être injec­tés, chaque année, dans le réseau de dis­tri­b­u­tion GRDF, ce qui équiv­aut à la con­som­ma­tion annuelle en chauffage et en eau chaude san­i­taire de 900 foy­ers. Cette instal­la­tion, à l’instar de l’ensemble des unités de pro­duc­tion de biogaz français­es, per­met d’atteindre les objec­tifs en matière de tran­si­tion énergé­tique, notam­ment les 7 % à 10 % de gaz issus du biogaz dans la con­som­ma­tion de gaz à l’horizon 2030.

La Région Nor­mandie a accom­pa­g­né la créa­tion de l’unité de Métha LBMH par une sub­ven­tion d’un mon­tant de 500 000 euros au titre du FEDER ain­si que par un prêt à taux zéro de 400 000 euros. Cette créa­tion a aus­si été accom­pa­g­née par l’ADEME par le biais d’une sub­ven­tion d’un mon­tant de 350 000 euros et d’une avance rem­boursable de 281 810 euros. L’étude de fais­abil­ité du pro­jet a, par ailleurs, été financée à hau­teur de 35 466 euros au titre du pro­gramme LEADER (Liai­son entre action de développe­ment de l’économie rurale) du FEADER (Fonds européen agri­cole pour le développe­ment rur­al) par le PETR Sud-Manche–Baie du Mont-Saint-Michel et de 29 910 euros par le Départe­ment de la Manche. Ces aides publiques cor­re­spon­dent à env­i­ron 15 % du bud­get total d’investissement pour ce projet.

Ren­con­tres régionales

Les 2es Ren­con­tres régionales de la méthani­sa­tion se dérouleront en ligne du 30 mars au 2 avril 2021. Après une pre­mière édi­tion qui avait réu­ni, en juin 2018, plus de 300 per­son­nes au palais des con­grès de Caen, les parte­naires nor­mands de la méthani­sa­tion organ­isent, du 30 mars au 2 avril 2021, un nou­v­el évène­ment région­al à des­ti­na­tion de l’ensemble des acteurs de la fil­ière (agricul­teurs, por­teurs de pro­jets, indus­triels, col­lec­tiv­ités, entre­pris­es, étudiants…).

Compte tenu de la sit­u­a­tion san­i­taire, cet évène­ment se déroulera en ligne. La mat­inée du 30 mars sera con­sacrée à un col­loque en direct avec les prin­ci­paux représen­tants de la fil­ière. État des lieux de la fil­ière, ren­force­ment des réseaux, appro­pri­a­tion locale des pro­jets seront au pro­gramme de cette plénière. Le 30 mars après-midi, les par­tic­i­pants pour­ront pro­gram­mer des ren­dez-vous visio de 15 min­utes. Ces ren­dez-vous sont l’occasion d’élargir votre réseau et de ren­con­tr­er de futurs parte­naires pour vos pro­jets. Les Ren­con­tres régionales se pro­longeront jusqu’au 2 avril au tra­vers de qua­tre webi­naires thé­ma­tiques : retour au sol des diges­tats, diver­si­fi­ca­tion du finance­ment des pro­jets, bioGNV et biodéchets.

Plus d’informations et pro­gramme com­plet à l’adresse suivante :
https://rencontresmethanisationnormandie.marcom-ace.com/

À propos de l'auteur

Biogaz Magazine

Par la rédaction de Biogaz Magazine.
Créé en 2018, le média professionnel Biogaz Magazine est rapidement devenu un support d’information et de communication de référence, consacré à l’innovation technologique et au développement de la filière biogaz, mais aussi de l’ensemble des valorisations énergétiques : pyrogazéification, méthanation, power to gas

À destination des acteurs économiques et industriels du secteur, du monde agricole et des pouvoirs publics (ministères, collectivités territoriales, etc.) Biogaz Magazine, membre du cluster Biogaz Vallée, est partenaire des principaux événements professionnels en France et en Europe, ainsi que des principales fédérations et organisations du secteur. La revue permet ainsi à ses annonceurs de bénéficier d'une surface de diffusion large et unique auprès d’un public cible constitué d’acteurs et de décideurs de la filière, mais également du relais nécessaire auprès des décideurs politiques, économiques et des ministères concernés.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.

.