Magazine Biogaz

GNV : une politique au service d’une filière d’avenir

Green Inno­va­tion. La fil­ière du GNV est mar­quée par un très fort développe­ment depuis ces cinq dernières années, grâce notam­ment au secteur du trans­port routi­er de marchan­dis­es et du trans­port col­lec­tif de voyageurs. À ce titre, les dif­férents dis­posi­tifs fis­caux inci­tat­ifs mis en place par l’État vous parais­sent-ils suff­isants ? Prévoyez-vous d’autres actions d’accompagnement en ce domaine ?

Élis­a­beth Borne. Nous devons engager résol­u­ment la tran­si­tion écologique de nos trans­ports : il s’agit d’une attente forte des Français, et les con­struc­teurs l’ont bien compris.

L’État doit d’abord don­ner un cap clair. Le Plan Cli­mat fixe l’objectif de la neu­tral­ité car­bone à l’horizon 2050, la loi d’orientation des mobil­ités devra en définir les jalons, car la tran­si­tion écologique du trans­port se joue maintenant !

L’État accom­pa­gne les com­porte­ments vertueux : gel jusqu’en 2022 du taux de la TICPE du GNV, et recon­duc­tion jusqu’à fin 2019 du suramor­tisse­ment pour les achats de véhicules GNV supérieurs ou égaux à 3,5 tonnes. Nous soutenons égale­ment le développe­ment simul­tané de sta­tions GNV et de flottes de véhicules : ce sont plus de 381 mil­lions d’euros d’investissements et 100 nou­velles stations.
Le GNV est désor­mais com­péti­tif en coût total d’utilisation pour de nom­breux trans­porteurs de longue dis­tance. De plus en plus, les villes vont exiger que les camions soient pro­pres : c’est une néces­sité qu’il faut anticiper dès aujourd’hui. Je remer­cie l’AFGNV, la FNTR et la FNTV pour le rôle essen­tiel qu’elles jouent auprès de la profession.

Selon l’ADEME, le GNV con­stitue à ce jour la plus économique des solu­tions de car­bu­ra­tion pro­pre pour des véhicules lourds urbains (hors tramway et trol­ley­bus dans le cas des trans­ports). Pensez-vous que les col­lec­tiv­ités ter­ri­to­ri­ales investis­sent suff­isam­ment en la matière ?

Les col­lec­tiv­ités ter­ri­to­ri­ales se sont pour la plu­part mobil­isées dans la tran­si­tion énergé­tique, avec des efforts qui se struc­turent sur les mobil­ités actives et partagées, les infra­struc­tures de recharge et aus­si, bien sûr, leurs flottes de ser­vice et de trans­port publics. Dans la loi d’orientation des mobil­ités, nous favoris­erons l’ensemble des leviers qui per­me­t­tront aux col­lec­tiv­ités de recourir aux motori­sa­tions pro­pres sur leur territoire.

L’Union européenne a‑t-elle un rôle à jouer dans le développe­ment de cette fil­ière ? Si oui, pensez-vous que les poli­tiques com­mu­nau­taires sont suff­isam­ment ambitieuses ?

Le rôle de l’Union européenne est majeur, car elle struc­ture la poli­tique énergé­tique. Cela se traduit notam­ment par le sou­tien à la pro­duc­tion de biogaz et aux infra­struc­tures de recharge. Cela passe aus­si par la déf­i­ni­tion des objec­tifs en ter­mes de réduc­tion des émis­sions de CO2 pour les véhicules. La posi­tion de la France dans les débats européens vise à pro­mou­voir un cadre européen en lien avec nos pro­pres objec­tifs du Plan Climat.

Le biogaz con­stitue un enjeu à part, car si le GNV per­met de fortes réduc­tions d’émissions de par­tic­ules fines et de NOx, il ne per­me­t­tra pas, sans biogaz, d’atteindre les objec­tifs cli­ma­tiques fixés par la COP21. Selon vous, la fil­ière biogaz est-elle aujourd’hui suff­isam­ment valorisée ?

La fil­ière GNV offre des avan­tages indé­ni­ables en ter­mes de qual­ité de l’air. Et le gou­verne­ment sou­tient la fil­ière biogaz, afin que les véhicules puis­sent utilis­er du bioGNV. Aujourd’hui, il y en a moins de 1 %. L’objectif de la France est de 10 % de gaz vert en 2030, ce qui représente un énorme pro­grès. Le biogaz est claire­ment un élé­ment indis­pens­able sur le chemin de la neu­tral­ité car­bone en 2050. 

L’en­tre­tien paru dans Green Inno­va­tion n°23, avril-mai 2018.

À propos de l'auteur

Elisabeth Borne

Elisabeth Borne

Ministre auprès du ministre d’État, ministre de la Transition écologique et solidaire, chargée des Transports.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.