Magazine Green Innovation

Cloud spatial : nos données dans les étoiles

Une société améri­caine a récem­ment pro­posé de stock­er nos don­nées… sur orbite. Cloud Con­stel­la­tion pense pou­voir prochaine­ment envoy­er une dizaine de satel­lites dans l’espace.

L’idée peut sem­bler saugrenue et pour­tant elle est bien sérieuse. L’entreprise améri­caine Cloud Con­stel­la­tion a pro­posé d’envoyer nos don­nées dans l’espace grâce à une dizaine de satel­lites. Coût de l’opération : 350 mil­lions de dollars.
 
Le pre­mier objec­tif de cette start-up basée à Los Ange­les, en Cal­i­fornie, est de ren­forcer la sécu­rité de nos don­nées per­son­nelles et pro­fes­sion­nelles. Ce pro­jet, bap­tisé « Space Belt » ou « Cein­ture de l’espace », prévoit de faire des satel­lites de véri­ta­bles cen­tres de don­nées (data cen­ters) en orbite à 650 kilo­mètres au-dessus de la Terre. Il faut dire que le nom­bre de cyber­at­taques con­tre les entre­pris­es de toute taille, mais aus­si con­tre les par­ti­c­uliers (piratages de don­nées ban­caires, d’identité, de don­nées per­son­nelles, etc.) est exponentiel.
 
Le prési­dent de Cloud Con­stel­la­tion, Clif­ford Beek, explique : « Notre mod­èle est unique et per­met de rétablir une con­fi­ance avec nos utilisateurs. »
Com­ment fonc­tionne ce cloud ? Des cryp­tomon­naies, des bâti­ments gou­verne­men­taux, des cen­tres de don­nées, des entre­pris­es et des par­ti­c­uliers, équipés de matériel Space Belt, trans­fèrent leurs don­nées à des satel­lites géo­sta­tion­naires qui les dis­tribuent à une dizaine de satel­lites basse alti­tude (Low Earth Orbit ou LEO) qui for­ment un anneau autour de la Terre. Infor­ma­tions et don­nées peu­vent être achem­inées d’un satel­lite LEO à un autre, mais aus­si être retournées vers les satel­lites géo­sta­tion­naires puis défini­tive­ment ren­voyées vers les data cen­ters sur Terre. L’infrastructure est indépen­dante d’Internet et per­met aus­si de résoudre les prob­lèmes liés à la juri­dic­tion des pays où sont situés les data centers.
 
Les don­nées sur orbite sem­blent promis­es à un bel avenir, surtout si on con­sid­ère que le nom­bre de don­nées stock­ées sera mul­ti­plié par cinq d’ici à 2025.
Space Belt pro­pose ain­si de baiss­er les coûts en matière de cyber­sécu­rité. Mais son objec­tif est aus­si de réduire l’empreinte écologique des, qui est notam­ment due aux sys­tèmes de refroidisse­ment des machines, très gour­mands en énergie. Dans l’espace, le refroidisse­ment sera donc prévu dans le « package ».
 
Ce pro­jet intéresse de nom­breuses grandes entre­pris­es, mais aus­si des mil­liar­daires, dont Richard Bran­son, patron de Vir­gin. Vir­gin Orbit a d’ailleurs annon­cé que Cloud Con­stel­la­tion avait choisi le lanceur LauncherOne de Space­ship Com­pa­ny, fil­iale de Vir­gin Galac­tic, pour envoy­er sur orbite le pro­jet Space Belt. 

À propos de l'auteur

Green Innovation

Green Innovation

Créé en 2013, le magazine GREEN INNOVATION est réalisé par des professionnels passionnés, issus d’horizons variés mais tous spécialistes des questions scientifiques, technologiques et environnementales, et animés du même désir : faire partager un savoir souvent maltraité par les grands médias généralistes, tout en insufflant une vision positive du progrès et de la société.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.