Magazine Smart Mobility

2050 : la fin de la mobilité carbonée ?

L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) table sur 2050 pour la mobil­ité décar­bonée, entière­ment dépen­dante au gaz, à l’électricité et au biocarburant.

L’objectif, ambitieux, est d’arriver au fameux fac­teur 4 d’ici à 2050. Ce fac­teur 4 est l’objectif cli­ma­tique et écologique qui con­siste à divis­er par deux les émis­sions mon­di­ales de gaz à effet de serre, notam­ment le CO2, par rap­port au niveau de 1990. Pour la France, cela revient à divis­er par qua­tre ses émissions.

Cet objec­tif a été fixé à par­tir de l’hypothèse suiv­ante : pour lim­iter le réchauf­fe­ment cli­ma­tique à + 2 °C, il est néces­saire de sta­bilis­er les con­cen­tra­tions de CO2 dans l’atmosphère autour de 450 par­ties par mil­lion (ppm).

Pour attein­dre cet objec­tif, des solu­tions sont mis­es en œuvre dans plusieurs domaines, dont celui des trans­ports, très pol­lu­ants. D’un bout à l’autre de la chaîne, l’effort est bien réel. Les con­struc­teurs tra­vail­lent sur des moteurs à la fois plus effi­caces et moins pol­lu­ants, élec­triques, à hydrogène, au bio­car­bu­rant. Elon Musk, patron de Tes­la, a créé la société Hyper­loop qui a récem­ment présen­té son grand pro­jet de trans­port sous vide pour la Californie.

Pour imag­in­er une mobil­ité décar­bonée, l’ADEME a tra­vail­lé sur deux scé­nar­ios, pour 2030 et pour 2050. Éric Vida­lenc, respon­s­able ville durable et énergie au sein de l’ADEME, explique : « Le pre­mier, ambitieux et réal­iste, s’adosse aux meilleures tech­nolo­gies et pra­tiques disponibles aujourd’hui. Pour 2030, le mix énergé­tique reste le même, à base d’essence, de diesel, d’énergie car­bonée, même s’il y a un peu d’électrique. » Pour le scé­nario 2050 en revanche, la muta­tion est bien réelle avec la fin du pét­role, rem­placé par le gaz avec l’hydrogène, par l’électricité, mais égale­ment par le bio­car­bu­rant, notam­ment pour les trans­ports aériens. Éric Vida­lenc ajoute : « Le scé­nario 2050 repose sur une rup­ture tech­nologique, mais aus­si d’usage et de pra­tiques. » Le rôle de la voiture va com­plète­ment chang­er. Il s’agit de pass­er de la voiture indi­vidu­elle, privée, pro­priété d’un par­ti­c­uli­er, à la voiture de ser­vice. Ce mou­ve­ment existe déjà avec l’autopartage et le cov­oiturage. Pour l’ADEME, il est favorisé par trois grands fac­teurs : le prix du pét­role qui grève le bud­get des foy­ers et des entre­pris­es, la qual­ité de l’air et les enjeux cli­ma­tiques qui sont de véri­ta­bles prob­lèmes au quo­ti­di­en pour tous les Français.

Dans ce con­texte, l’entreprise joue un rôle cen­tral, car moteur. La numéri­sa­tion de la mobil­ité est pos­si­ble grâce à des briques tech­nologiques qui n’existaient pas encore il y a dix ans et qui ont été dévelop­pées pour l’entreprise. Le cov­oiturage, l’autopartage, les trans­ports col­lec­tifs, le vélo représen­tent déjà la mobil­ité d’aujourd’hui avec un énorme poten­tiel de pro­gres­sion. Il y aura égale­ment les véhicules autonomes et le vehi­cle to grid (V2G) qui per­met aux bat­ter­ies embar­quées de stock­er de l’énergie et aux véhicules de gér­er leur charge en fonc­tion de la disponi­bil­ité du réseau ; à l’inverse, le réseau peut puis­er dans les véhicules l’électricité dont il a besoin pour répon­dre à une forte demande.

À propos de l'auteur

Smart Mobility

Smart Mobility

Par la rédaction de Smart Mobility.
Le nouveau média français de référence consacré au développement de la filière mobilité et des villes intelligentes (smart cities) à destination des acteurs économiques et industriels, des pouvoirs publics (ministères, collectivités territoriales…) et des grands relais d’opinion.

Son contenu aborde la mobilité dans toutes ses composantes (automobiles, deux-roues, transports collectifs, etc.) dans une approche résolument globale qui s’articule autour de 5 piliers :

· Technologie : actualité des dernières innovations de la filière et veille technologique, étude des nouveaux concepts et de leurs supports numériques (informatique embarquée, intelligence artificielle, 5G, etc.)

· Société : étude des nouvelles pratiques de mobilité urbaine et de leur environnement réglementaire, nouveaux modes d’utilisation et de consommation des équipements de transport (autopartage, covoiturage, développement des offres d’abonnement, nouvelles offres de mobilité géographique, etc.)

· RSE : problématique du transport de personnes à mobilité réduite (personnes âgées, en situation de handicap), mobilité au sein des entreprises, etc.

· Environnement : mise en avant des énergies de demain – hybride, électricité, hydrogène, GNV et bioGNV – dans une perspective d’économie circulaire et de développement durable

· Territoires : mise en lumière des nouvelles approches durables – transport urbain/rural –, mais également des filières et pratiques innovantes misant sur les nouvelles infrastructures (smart cities, smart villages…)

Smart Mobility est partenaire des principaux événements professionnels en France et en Europe, et bénéficie d’un accord de diffusion avec les plus importants salons professionnels du secteur.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.