Hydrogène Magazine Hydrogen+

La production d’hydrogène en mer est maintenant possible

Beau­coup n’y croy­aient pas. Et pour­tant, il est main­tenant pos­si­ble de pro­duire de l’hydrogène par élec­trol­yse à par­tir d’eau salée. Le procédé s’effectue au pied des éoli­ennes. Le 30 sep­tem­bre 2021, à Bouin, en Vendée, la start-up Lhyfe a inau­guré une unité de pro­duc­tion de 300 kg d’hydrogène par jour. L’idée est de pass­er rapi­de­ment à une tonne par jour.

Avec un investisse­ment de 10 mil­lions d’euros, cette unité de pro­duc­tion pour­ra ali­menter les bennes et les bus des col­lec­tiv­ités voisines, mais aus­si des véhicules util­i­taires d’entreprises telles DB Schenker, spé­cial­isée dans la logis­tique, Chari­er, qui s’occupe de travaux publics, et Lidl, acteur de la grande dis­tri­b­u­tion. Lhyfe a égale­ment indiqué qu’elle avait effec­tué durant l’été 2021 une lev­ée de fonds de 50 mil­lions d’euros. L’objectif est le développe­ment de l’entreprise à l’international et l’investissement dans des pro­jets de pro­duc­tion d’hydrogène vert.

Le prési­dent et fon­da­teur de Lhyfe, Matthieu Gues­né, a d’ailleurs pré­cisé qu’il dis­po­sait d’une soix­an­taine de pro­jets, dont un tiers con­cer­nant l’international. Lhyfe devrait décar­bon­er un indus­triel du secteur de la chimie au Dane­mark et une entre­prise spé­cial­isée dans la pro­duc­tion d’acier en Italie.

Mais Matthieu Gues­né regarde vers la mer, où il souhaite pro­duire de l’hydrogène. Il s’agit en réal­ité de la pre­mière idée du fon­da­teur de la start-up nan­taise. High-tech ou low-tech, rien n’est encore fixé, mais l’idée a fait son chemin. Lhyfe vient d’ailleurs de s’associer à Aquater­ra Ener­gy et Borr Drilling, deux sociétés para­pétrolières, pour réu­tilis­er d’anciennes plates-formes pétrolières et infra­struc­tures off­shore. L’idée est d’y installer des élec­trol­y­seurs près des parcs éoliens en mer du Nord, de stock­er sous forme d’hydrogène l’électricité en sur­plus qui y est pro­duite, puis de con­voy­er cet hydrogène à terre via des gazo­ducs. Ce moyen d’acheminement est d’ailleurs beau­coup moins cher que les câbles électriques.

Asso­ciée à la société d’ingénierie off­shore Doris, Lhyfe cherche à dévelop­per des élec­trol­y­seurs dans les mâts des éoliennes.

La Roche-sur-Yon, en Vendée, dis­pose d’ailleurs du pre­mier auto­bus roulant à l’hydrogène pro­duit grâce au procédé de Lhyfe puis com­primé et stocké dans des con­teneurs avant d’être achem­iné vers des stations.

Lhyfe développe égale­ment un bateau élec­trol­y­seur à Saint-Nazaire, en Loire-Atlan­tique. Enfin, Lhyfe fourni­ra de l’hydrogène vert pour décar­bon­er le trans­port fer­rovi­aire alle­mand. La Deutsche Bahn, opéra­teur fer­rovi­aire alle­mand, a en effet fait appel à la start-up nan­taise pour la con­struc­tion et l’exploitation d’un élec­trol­y­seur des­tiné à ali­menter les trains à hydrogène.

À propos de l'auteur

Hydrogen+

Créée fin 2015 sous la forme d’un supplément thématique de Green Innovation, la revue Hydrogen+ est la plus ancienne et la seule publication internationale en langue française consacrée au marché de l’hydrogène, à son actualité et aux innovations de la filière. Diffusé sur les principaux salons professionnels, sur support numérique et par abonnement, Hydrogen+ constitue un outil d’information et d’influence unique de la filière hydrogène. Déploiement de la filière, mobilité, transport lourd ou encore industrie, Hydrogen+ couvre l’ensemble des sujets qui occupent la filière et se veut être un outil dédié à son développement. Hydrogen+ est par ailleurs partenaire des principaux événements professionnels en France et en Europe, ainsi que des principaux acteurs associatifs du secteur.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.

.