Environnement Magazine Green Innovation

Mékong : les barrages de la discorde

L’énergie hydraulique offre de nom­breux atouts. Comme pour les autres éner­gies renou­ve­lables, elle n’émet pas de gaz à effet de serre (GES) pen­dant son fonc­tion­nement ; elle per­met à la France d’assurer son indépen­dance énergé­tique sans émis­sion de GES ; l’électricité pro­duite est stock­able en grande quan­tité, per­me­t­tant aux col­lec­tiv­ités de faire face aux pics de con­som­ma­tion ; elle ne pro­duit aucun déchet ; elle s’intègre par­faite­ment dans les plans de développe­ment économique et social au sein des ter­ri­toires ; grâce aux bar­rages, il est pos­si­ble d’aménager les paysages, de créer des zones de loisirs ou sportives, mais aus­si d’attrait touristique.

Mais il y a un revers à cette médaille. D’abord, les super­struc­tures mod­i­fient les paysages, les ter­ri­toires, mais aus­si les fleuves et les riv­ières. Elles peu­vent faire dis­paraître des zones exploita­bles, agri­coles, et pouss­er des pop­u­la­tions à quit­ter des lieux qu’elles occu­paient par­fois depuis très longtemps. Par les phénomènes de sous-oxygé­na­tion ou de surox­ygé­na­tion, les écosys­tèmes et la bio­di­ver­sité peu­vent être men­acés, avec, dans des cas extrêmes, la dis­pari­tion d’espèces. Enfin, plusieurs études ont mon­tré que dans cer­taines régions du monde, notam­ment en zones trop­i­cales, l’activité bac­téri­ologique dans l’eau retenue pou­vait avoir un bilan négatif en GES, avec des relâche­ments de méthane par exemple.

Pho­to ci-dessus :

« Fleuve tur­bu­lent », « fleuve des neuf drag­ons », ce puis­sant cours d’eau est con­nu dans le monde entier sous le nom de Mékong. Long de plus de 4 000 kilo­mètres, il prend sa source dans les plateaux himalayens du Qing­hai, à 5 000 mètres d’altitude et se déverse en mer de Chine. Le Mékong tra­verse la Chine, la Bir­manie, la Thaï­lande, le Laos, le Cam­bodge et le Viet­nam. Deux cent cinquante mil­lions d’habitants vivent dans son bassin et ses eaux abri­tent 1 300 espèces de pois­sons. Mais la mul­ti­pli­ca­tion des bar­rages hydroélec­triques boule­verse le cours du fleuve qui est en out­re le plus gros réser­voir de pois­sons d’eau douce au monde. Rien qu’en Thaï­lande, deux mil­lions de tonnes de pois­sons y sont pêchées. Or, dans ce pays, le Mékong, ou Mae Nam Kong en thaï, laisse appa­raître des îlots de ver­dure alors que la sai­son des pluies a com­mencé. En réal­ité, le fleuve est plus bas de trois mètres par rap­port à son niveau habituel à cette péri­ode de l’année, soit au début du mois d’août.

En 2019, en Thaï­lande, au Cam­bodge, en Bir­manie et au Viet­nam, la sécher­esse dans le bassin du fleuve a été par­ti­c­ulière­ment sévère. En cause : la Chine et ses bar­rages. On en compte onze rien que sur le ter­ri­toire chi­nois. Les écosys­tèmes et la bio­di­ver­sité sont en dan­ger. La sédi­men­ta­tion du limon dans les lacs de retenue, par exem­ple, empêche les nutri­ments (qui don­nent sa couleur mar­ron clair au fleuve) de descen­dre vers l’aval. En 2019, le fleuve habituelle­ment mar­ron clair est ain­si passé au bleu. Les bar­rages chi­nois font des émules. Le Laos a ouvert, fin 2019, son pre­mier bar­rage sur le Mékong, accen­tu­ant un peu plus la colère des pêcheurs thaï­landais, en aval du fleuve. Or ce bar­rage a été con­stru­it par une firme thaï­landaise pour ali­menter en élec­tric­ité, ironie de l’histoire… la Thaï­lande. Le Laos ne compte d’ailleurs pas s’arrêter là puisque, en jan­vi­er 2020, un nou­veau pro­jet de bar­rage a été lancé. Il sera con­stru­it près de la fron­tière thaï­landaise par une com­pag­nie chinoise.

À propos de l'auteur

Green Innovation

Créé en 2013, le magazine GREEN INNOVATION est réalisé par des professionnels passionnés, issus d’horizons variés mais tous spécialistes des questions scientifiques, technologiques et environnementales, et animés du même désir : faire partager un savoir souvent maltraité par les grands médias généralistes, tout en insufflant une vision positive du progrès et de la société.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.

.