Hydrogène Magazine Hydrogen+ Territoires & Stratégies

Région Hauts-de-France : Collectif hydrogène

Met­tre en place une tran­si­tion énergé­tique qui prof­ite au ter­ri­toire avec un coût accept­able, et en faire un out­il d’aménagement, tel est l’objectif affiché par la Région Hauts-de-France. Pour définir la feuille de route de l’hydrogène, Frédéric Nihous, con­seiller région­al des Hauts-de-France délégué à la tran­si­tion énergé­tique, s’est tourné vers les acteurs de la fil­ière. Entretien.

Le ter­ri­toire des Hauts-de-France, par ses com­pé­tences indus­trielles, sa posi­tion de nœud de trans­port et son his­toire, du char­bon au nucléaire, a tou­jours eu de nom­breuses activ­ités dans le secteur de l’énergie. La tran­si­tion énergé­tique est donc pour nous un enjeu pri­mor­dial, explique Frédéric Nihous. L’hydrogène comme vecteur d’énergie a une place stratégique. C’est pourquoi le prési­dent de la Région Hauts-de-France, Xavier Bertrand, m’a con­fié la mis­sion de met­tre en place un plan hydrogène. Notre idée est de présen­ter un plan de développe­ment qui ne vienne pas d’en haut, mais au con­traire qui soit con­stru­it par des acteurs de la région. De la même manière que nous avions lancé aupar­a­vant un col­lec­tif biogaz et un col­lec­tif solaire, nous avons donc réu­ni les entre­pris­es, mais aus­si les col­lec­tiv­ités publiques autour d’une table en créant un col­lec­tif hydrogène, ani­mé par le Polén­ergie. La Région a un rôle de facil­i­ta­teur, de boost­er, de con­necteur et d’animateur, mais ce sont les entre­pris­es et les col­lec­tiv­ités locales qui peu­vent met­tre en œuvre les réal­i­sa­tions con­crètes. À l’issue de ces réu­nions, nous avons établi une feuille de route qui a été votée fin 2019. »

Les pro­jets

« Avec l’hydrogène, nous tou­chons des fil­ières comme le trans­port flu­vial, fer­rovi­aire, routi­er, avec son mail­lage de sta­tions, mais aus­si l’industrie et le bâti­ment… : des pro­jets de grande enver­gure qui deman­dent des finance­ments de grande ampleur. Or le plan stratégie hydrogène européen et le plan de relance français ont mis à dis­po­si­tion des bud­gets importants.

Encore faut-il savoir com­ment en béné­fici­er ! À ce sujet, la Région a les com­pé­tences d’ingénierie de finance­ment pour guider entre­pris­es et col­lec­tiv­ités à tra­vers le maquis admin­is­tratif des deman­des de sub­ven­tions ! La feuille de route a per­mis au préal­able d’avoir une cohérence dans le déploiement de ces pro­jets. La vraie ques­tion est : “Com­ment doit-on favoris­er le déploiement et à quelle échelle pour créer de vrais écosys­tèmes ter­ri­to­ri­aux ?” Les répons­es sont fournies par les acteurs de la fil­ière, parce qu’il y a plusieurs pro­jets différents. »

« Côté mobil­ité, syn­di­cats de trans­port, ges­tion­naires de réseau, trans­porteurs et util­isa­teurs de trans­port ont tra­vail­lé sur dif­férents pôles. Sur le secteur de Douai, la logis­tique est à l’honneur, avec des réflex­ions sur les bus, les bennes à ordures dans le Douai­sis, les véhicules util­i­taires pour les flottes inter­com­mu­nales, mais qui pour­raient aus­si intéress­er des entre­pris­es logis­tiques comme Ama­zon avec le char­i­ot élé­va­teur à hydrogène. C’est aus­si bien une réflex­ion d’aménagement du ter­ri­toire, la région étant un nœud routi­er, avec le posi­tion­nement de sta­tions hydrogène sur des axes stratégiques, qu’un tra­vail pour réduire les coûts encore très élevés des véhicules hydrogène. Du côté de Dunkerque, ce sont bien sûr avant tout les besoins indus­triels qui tirent les réflex­ions autour du développe­ment de l’hydrogène. Par ailleurs, les pro­jets et ambi­tions de nos voisins belges et néer­landais con­cer­nant la pro­duc­tion mas­sive d’hydrogène induisent des réflex­ions spé­ci­fiques dans le Dunkerquois autour des oppor­tu­nités de coopéra­tion. Côté indus­trie, dans une région abri­tant de grands con­som­ma­teurs d’hydrogène, nous regar­dons com­ment utilis­er l’hydrogène fatal et la pro­duc­tion d’hydrogène décar­boné, sans oubli­er le stock­age pour faire de l’hydrogène un mail­lon au cœur des sys­tèmes énergé­tiques de demain. Une mas­si­fi­ca­tion des éner­gies renou­ve­lables sera néces­saire pour réduire ces coûts ; la feuille de route donne les per­spec­tives néces­saires à cette fin. Nous sommes des amorceurs de pro­jets. Pour cela, la Région dis­pose aus­si d’outils financiers con­crets mis à dis­po­si­tion des acteurs de la fil­ière, comme le Cap3RI, la SEM Énergie ou encore le FRATRI (Fonds région­al d’amplification de la troisième révo­lu­tion indus­trielle, doté en 2021 de 23 mil­lions d’euros). La Région a financé via le FRATRI, depuis le début du man­dat de Xavier Bertrand, 550 pro­jets relat­ifs à Rev3 sur un total de 1 260 pro­jets cofi­nancés avec l’ADEME. »

« Nous aidons aus­si bien de grandes ou de petites entre­pris­es, des arti­sans, des com­munes que des agricul­teurs. Notre rôle est de démoc­ra­tis­er et donc de mas­si­fi­er la tran­si­tion énergé­tique. En par­al­lèle, la Région a aus­si un rôle d’information du grand pub­lic, à l’heure où l’acceptabilité des pro­jets est par­fois dif­fi­cile. Nous menons égale­ment des actions pour inciter au développe­ment de for­ma­tions pro­fes­sion­nelles et de l’apprentissage. Notre objec­tif est aus­si la créa­tion de nom­breux emplois dans la région. »

Pro­duc­tion d’EnR

« Pour pro­duire de l’hydrogène décar­boné, nous avons déjà un parc éolien ter­restre très (et trop !) impor­tant et nous ne souhaitons pas le voir se dévelop­per davan­tage, car nous voulons une diver­sité énergé­tique avec une part impor­tante de nucléaire (dont les nou­velles tech­nolo­gies promet­teuses en la matière), de gaz et de solaire. »

« Nous avons la chance d’avoir de grandes frich­es minières inutil­is­ables en agri­cul­ture ou en immo­bili­er, mais qui peu­vent con­stituer des fer­mes pho­to­voltaïques poten­tielles de grande sur­face, avec 10 ou 30 hectares d’un seul ten­ant. Nous avons donc lancé un recense­ment de ce fonci­er avec l’Établissement pub­lic fonci­er des Hauts-de-France. Les pro­mo­teurs solaires du Sud de la France, en manque de ter­rain, vien­nent d’ailleurs nous sol­liciter. En par­al­lèle, nous avons recen­sé 4 mil­lions de mètres car­rés de toi­ture de bâti­ments. Nous avons lancé un appel à man­i­fes­ta­tion d’intérêt sur une pre­mière tranche de 340 000 mètres car­rés de toi­ture et une pre­mière opéra­tion est en cours dans 76 lycées des Hauts-de-France : notre objec­tif serait de pou­voir avoir une pro­duc­tion de pan­neaux solaire local­isée en Hauts-de-France. Nous allons aus­si tra­vailler sur la pro­duc­tion sous-marine (avec l’énergie de la houle par exem­ple), qui sem­ble assez promet­teuse. La Région encour­age les inno­va­tions comme celle de la pile ion/sodium issue des travaux de recherche du LRCS de l’Université de Picardie Jules-Verne, et dévelop­pée par la start-up Tia­mat, ou encore G+Lyte pour le solaire pho­to­voltaïque. Côté biogaz, en plus du col­lec­tif méthani­sa­tion, nous avons un gise­ment poten­tiel de 13 mil­liards de mètres cubes sous les anci­ennes mines ; en effet, toutes les galeries de mines déga­gent du méthane par des évents. Nous essayons de con­va­in­cre l’État de per­me­t­tre la récupéra­tion de cet énorme gise­ment en Hauts-de-France. La Région détient en fait les manettes pour invers­er les curseurs énergie fossile/énergie verte. La tran­si­tion énergé­tique, comme son nom l’indique, ne peut pas se faire en un jour, car nous ne devons pas cass­er l’industrie en lui faisant porter un coût énergé­tique trop lourd. De ce fait, nous ne sommes pas doc­tri­naires, mais prag­ma­tiques pour met­tre en place une fil­ière économique viable et relo­cal­isée, que ce soit en main­te­nance, en pro­duc­tion, en usage, en comp­tant sur tous les acteurs. Car nous serons tou­jours plus intel­li­gents tous ensemble ! » 

À propos de l'auteur

Hydrogen+

Créée fin 2015 sous la forme d’un supplément thématique de Green Innovation, la revue Hydrogen+ est la plus ancienne et la seule publication internationale en langue française consacrée au marché de l’hydrogène, à son actualité et aux innovations de la filière. Diffusé sur les principaux salons professionnels, sur support numérique et par abonnement, Hydrogen+ constitue un outil d’information et d’influence unique de la filière hydrogène. Déploiement de la filière, mobilité, transport lourd ou encore industrie, Hydrogen+ couvre l’ensemble des sujets qui occupent la filière et se veut être un outil dédié à son développement. Hydrogen+ est par ailleurs partenaire des principaux événements professionnels en France et en Europe, ainsi que des principaux acteurs associatifs du secteur.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.

.