Espace partenaires Magazine Green Innovation Villes & Habitat

Qualifications OPQIBI : pour sécuriser ses marchés d’ingénierie

Green Inno­va­tion. Pou­vez-vous nous présen­ter l’OPQIBI et les qual­i­fi­ca­tions pro­posées par votre organisme ?

Stéphane Mou­chot. L’OPQIBI est l’organisme de qual­i­fi­ca­tion de l’ingénierie dont l’objet est de délivr­er des cer­ti­fi­cats de qual­i­fi­ca­tion aux struc­tures d’ingénierie dans le domaine du bâti­ment, des infra­struc­tures, de l’environnement et de la per­for­mance énergé­tique. L’objectif d’une qual­i­fi­ca­tion, en attes­tant de la com­pé­tence d’un bureau d’études ou d’une société d’ingénierie, est de sécuris­er les maîtres d’ouvrage et les don­neurs d’ordre dans leurs recherch­es de prestataires capa­bles de men­er à bien leurs projets.

Aujourd’hui, il y a un peu plus de 2 300 struc­tures d’ingénierie qual­i­fiées sur tout le ter­ri­toire français, en métro­pole et dans les DOM-TOM. Cela représente à peu près 13 000 qual­i­fi­ca­tions actives puisque, en moyenne, chaque struc­ture dis­pose de six qual­i­fi­ca­tions. Ce qu’il est impor­tant de soulign­er est que 80 % des qual­i­fiés ont un effec­tif de moins de 20 per­son­nes et 60 % un effec­tif de moins de 10. La qual­i­fi­ca­tion n’est donc pas l’apanage des gross­es struc­tures, elle est d’abord des­tinée aux petites structures.

Pou­vez-vous nous en dire plus sur les qual­i­fi­ca­tions « RGE études » ?

Il faut tout d’abord rap­pel­er que le dis­posi­tif « RGE études » a été mis en place en 2013 par l’ADEME et le min­istère de la Tran­si­tion écologique, par­al­lèle­ment au « RGE travaux » des­tiné aux instal­la­teurs. Ce dis­posi­tif a intro­duit le principe d’écoconditionnalité des aides publiques afin d’inciter les prestataires intel­lectuels du domaine de la per­for­mance énergé­tique des bâti­ments et des EnR à s’engager dans des démarch­es de qual­i­fi­ca­tion et ain­si les faire mon­ter en com­pé­tences et per­me­t­tre aux maîtres d’ouvrage de mieux les identifier.

Il existe 18 qual­i­fi­ca­tions OPQIBI béné­fi­ciant de la recon­nais­sance « RGE études ». Il y a, d’une part, les qual­i­fi­ca­tions liées à la per­for­mance énergé­tique des bâti­ments où l’on va retrou­ver les études ther­miques régle­men­taires, les audits énergé­tiques, les études ACV (l’analyse du cycle de vie), les qual­i­fi­ca­tions d’étude ou de maîtrise d’œuvre con­cer­nant la per­for­mance énergé­tique de l’enveloppe du bâti­ment et les qual­i­fi­ca­tions d’étude ou de maîtrise d’œuvre en lien avec la per­for­mance énergé­tique du traite­ment cli­ma­tique. On va y retrou­ver, égale­ment, une qual­i­fi­ca­tion rel­a­tive à l’accompagnement au com­mis­sion­nement des instal­la­tions tech­niques. D’autre part, il y a des qual­i­fi­ca­tions liées aux études et à la maîtrise d’œuvre con­cer­nant les instal­la­tions d’énergies renou­ve­lables telles celles util­isant l’énergie solaire ther­mique, l’énergie solaire pho­to­voltaïque, la géother­mie et les bioénergies.

Si, à l’origine, le dis­posi­tif « RGE études » con­cer­nait prin­ci­pale­ment les marchés « BtoB » (col­lec­tiv­ités ter­ri­to­ri­ales, entre­pris­es), il s’est éten­du en 2018 au marché de la réno­va­tion énergé­tique des par­ti­c­uliers lorsque les pou­voirs publics ont souhaité inciter ces derniers à s’engager dans des travaux de réno­va­tion glob­ale et, pour ce faire, ont lié l’attribution du CITE au fait de faire appel à un bureau d’études qual­i­fié « RGE études en audit énergé­tique ». Cela s’est général­isé en 2020 avec notam­ment le dis­posi­tif MaPrimeRénov’.

Quels sont les avan­tages liés aux qual­i­fi­ca­tions OPQIBI ?

Les avan­tages d’une qual­i­fi­ca­tion sont mul­ti­ples. Pre­mière­ment, elle per­met aux prestataires d’ingénierie de faire recon­naître leurs com­pé­tences par un organ­isme tiers indépen­dant. Deux­ième­ment, elle représente un avan­tage con­cur­ren­tiel dans les marchés publics puisque, depuis 2016, les acheteurs sont autorisés à exiger des soumis­sion­naires qu’ils pro­duisent des cer­ti­fi­cats de qual­i­fi­ca­tion. Une qual­i­fi­ca­tion OPQIBI peut égale­ment per­me­t­tre à ses déten­teurs d’obtenir des avan­tages tar­i­faires en matière d’assurance, cer­taines com­pag­nies du secteur de la con­struc­tion esti­mant qu’elle con­stitue un fac­teur de réduc­tion des risques. Enfin, une qual­i­fi­ca­tion « RGE études » per­met à ses tit­u­laires de faire béné­fici­er leurs clients d’aides publiques existantes.

À propos de l'auteur

Stéphane Mouchot

Directeur général de l'OPQIBI.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.

.