Hydrogène Magazine Hydrogen+

Aéronautique : Airbus veut tester son A380 à hydrogène en 2026

En févri­er dernier, Air­bus a annon­cé avoir franchi une nou­velle étape dans le développe­ment d’un avion vert. En effet, l’industriel souhaite faire vol­er un A380 doté de réser­voirs à hydrogène dès 2026. Pour men­er à bien ce pro­jet ambitieux, Air­bus a signé un parte­nar­i­at avec les entre­pris­es améri­caine Gen­er­al Elec­tric et française Safran.

L’A380 vol­era donc encore, mal­gré l’arrêt de sa pro­duc­tion. Air­bus a annon­cé que le MSN01, le pre­mier A380 d’essais, allait en effet être mod­i­fié pour jouer le rôle de démon­stra­teur à hydrogène.

Pour dévelop­per et mod­i­fi­er cet appareil, Air­bus a signé un parte­nar­i­at avec CFM Inter­na­tion­al, coen­tre­prise née de l’accord passé entre Gen­er­al Elec­tric et le motoriste français Safran Aicraft Engines. L’objectif est, selon les mots d’Airbus, de « démon­tr­er la fais­abil­ité en vol d’un sys­tème de propul­sion à hydrogène vers le milieu de la décennie ».

Pour cela, l’A380 va être équipé d’une nacelle en hau­teur sur la par­tie arrière gauche. Qua­tre réser­voirs d’hydrogène liq­uide (400 kg) seront instal­lés à l’arrière pour faire fonc­tion­ner le nou­veau moteur. Les qua­tre moteurs d’origine au kérosène res­teront sous les ailes.

Sabine Klauke, direc­trice de l’ingénierie chez Air­bus, a ain­si indiqué : « Il s’agit vrai­ment d’une étape impor­tante vers l’aviation durable que nous franchissons ».

C’est en 2020, en pleine crise san­i­taire, qu’Airbus a annon­cé son virage vers l’avion zéro émis­sion. Son objec­tif : un pre­mier avion opéra­tionnel en 2035. Dans ce con­texte, le choix du moteur à hydrogène s’est imposé. En revanche, pour avoir la même puis­sance qu’un avion clas­sique, il faut de grandes quan­tités d’hydrogène liq­uide com­pressé à − 252 oC. Il faut égale­ment pro­duire l’hydrogène vert, par élec­trol­yse de l’eau et de manière durable. De la pro­duc­tion au vol, c’est toute une fil­ière qu’il faut dévelop­per, avec des infra­struc­tures, des sites de pro­duc­tion, le trans­port, le stock­age et les aéro­ports qui devront être modifiés.

Pho­to ci-dessus : Un Air­bus A380 servi­ra de démon­stra­teur pour tester le moteur à hydrogène dévelop­pé par Air­bus et CFM Inter­na­tion­al, joint-ven­ture entre Gen­er­al Elec­tric et Safran.

Jeff Knit­tel, prési­dent d’Airbus Amer­i­c­as, a souligné que c’était « un jour his­torique pour notre indus­trie et pour Air­bus qui prévoit d’être le pio­nnier de l’aviation décar­bonée, en étant le pre­mier à met­tre en ser­vice un avion com­mer­cial à hydrogène en 2035 ».

Grâce aux cam­pagnes d’essais, Air­bus pour­ra analyser de grandes sommes de don­nées col­lec­tées par les cap­teurs fixés sur l’appareil. Gaël Meheust, directeur général de CFM Inter­na­tion­al a d’ailleurs pré­cisé que GE et Safran avaient déjà « accu­mulé des mil­lions d’heures de tra­vail et d’expérience avec l’hydrogène, notam­ment dans leurs activ­ités spa­tiales » et qu’ils ne voy­aient « aucun défi tech­nologique insurmontable ».

Air­bus fourni­ra les réser­voirs à hydrogène liq­uide, défini­ra les spé­ci­fi­ca­tions du sys­tème de propul­sion à hydrogène et fourni­ra l’avion. CFM Inter­na­tion­al mod­i­fiera la cham­bre de com­bus­tion, le cir­cuit de car­bu­rant et le sys­tème de com­mande du Passe­port, un moteur conçu et assem­blé aux États-Unis par Gen­er­al Electric.

Pour men­er à bien ce pro­jet très ambitieux, Air­bus s’est asso­cié à des com­pag­nies aéri­ennes (Kore­anAir, easy­Jet, etc.), à des aéro­ports (en Ital­ie, à Sin­gapour) et à des entre­pris­es spé­cial­isées comme Air Liq­uide. Ces parte­nar­i­ats servi­ront à bâtir toute la chaîne hydrogène, des infra­struc­tures de pro­duc­tion aux équipements des aéro­ports en pas­sant par les infra­struc­tures de dis­tri­b­u­tion. Les coûts devront ain­si être partagés, seul moyen de garan­tir la péren­nité de cette avi­a­tion durable du futur.

À propos de l'auteur

Hydrogen+

Créée fin 2015 sous la forme d’un supplément thématique de Green Innovation, la revue Hydrogen+ est la plus ancienne et la seule publication internationale en langue française consacrée au marché de l’hydrogène, à son actualité et aux innovations de la filière. Diffusé sur les principaux salons professionnels, sur support numérique et par abonnement, Hydrogen+ constitue un outil d’information et d’influence unique de la filière hydrogène. Déploiement de la filière, mobilité, transport lourd ou encore industrie, Hydrogen+ couvre l’ensemble des sujets qui occupent la filière et se veut être un outil dédié à son développement. Hydrogen+ est par ailleurs partenaire des principaux événements professionnels en France et en Europe, ainsi que des principaux acteurs associatifs du secteur.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.

.