Espace partenaires Hydrogène Magazine Hydrogen+

Hydrogène : la Bourgogne-Franche-Comté accélère

Soutenue par la Région et appuyée par les plans de relance suc­ces­sifs, la fil­ière hydrogène con­tin­ue de se struc­tur­er en Bour­gogne-Franche-Comté. Par­al­lèle­ment, la décar­bon­a­tion est dev­enue un enjeu, et un défi, des poli­tiques économiques, tant au niveau nation­al qu’à l’échelle européenne.

Les 29 et 30 sep­tem­bre 2021, Belfort a accueil­li le pre­mier forum Hydro­gen Busi­ness For Cli­mate. Le choix de cette ville ne doit rien au hasard. « Ce ter­ri­toire a une légitim­ité par­ti­c­ulière. Depuis les pre­miers travaux uni­ver­si­taires sur la pile à com­bustible il y a 25 ans, un véri­ta­ble écosys­tème s’est créé ici », a indiqué Marie-Gui­te Dufray, prési­dente de la Région. Ain­si, la Région sou­tient et accom­pa­gne plusieurs pro­jets hydrogène. Une feuille de route hydrogène dotée de 100 M€ sur 10 ans a d’ailleurs été adop­tée en 2019. S’y sont ajoutés 60 M€ d’investissements dans le cadre du plan d’accélération de l’investissement région­al. La Bour­gogne-Franche-Comté a été recon­nue comme la pre­mière région de France pour la représen­ta­tion de la chaîne de valeur hydrogène. L’accent a notam­ment été mis sur la for­ma­tion et la R&D. Résul­tat, son attrac­tiv­ité pour des pro­jets hydrogène est bien réelle.

Nathalie Loch, chef de pro­jet Hydrogène de l’Agence économique régionale (AER) Bour­gogne-Franche-Comté, a indiqué : « Désor­mais, nous sommes passés dans le dur et l’on voit les retombées ». Cela est vrai avec Min­catec Ener­gy qui a implan­té son cen­tre de R&D à Belfort pour dévelop­per, met­tre au point et tester des réser­voirs de stock­age solide pour les appli­ca­tions mobiles et sta­tion­naires. Belfort attire réelle­ment les pro­jets, comme celui de H2SYS, société qui tra­vaille sur des groupes élec­trogènes à hydrogène mobiles et sta­tion­naires de moyenne puis­sance. Le nou­veau site de pro­duc­tion de 1 300 m2 a été inau­guré dans le parc d’activités Techn’hom. Cette arrivée a fait dire à Philippe Boucly, prési­dent de l’association France Hydrogène : « H2SYS est le par­fait exem­ple du change­ment d’échelle qui s’opère actuelle­ment dans la fil­ière de l’hydrogène. » Belfort finance égale­ment un pro­jet de sta­tion et de bus à hydrogène dont les travaux débu­tent avec le sou­tien d’Hynamics. Ain­si, sept véhicules élec­triques à hydrogène d’une capac­ité de 90 per­son­nes seront opéra­tionnels et cir­culeront dans le Ter­ri­toire de Belfort au début de l’année 2023.

Gigafac­to­ry

La Région a égale­ment lancé le pro­jet « Trans­for­ma­tion d’un Ter­ri­toire Indus­triel » du Nord Franche-Comté qui pro­pose de con­sacr­er 69 M€ pour l’industrie 4.0 et l’économie hydrogène. Sa mise en œuvre a per­mis de bâtir une coopéra­tion durable entre les aggloméra­tions, les uni­ver­sités, les PME inno­vantes et les groupes indus­triels basés à Sochaux, Mont­béliard et Belfort. De plus, la con­struc­tion du futur cen­tre d’essais et de cer­ti­fi­ca­tion des sys­tèmes de stock­age de l’hydrogène ISTHY, retardée à cause de la pandémie de Covid, devrait être ter­minée à Belfort courant 2022. C’est aus­si à Belfort que McPhy, spé­cial­iste des équipements de pro­duc­tion et de dis­tri­b­u­tion d’hydrogène zéro car­bone, va installer sa future gigafac­to­ry d’électrolyseurs. Notons enfin l’installation du cen­tre d’expertise mon­di­ale sur les réser­voirs d’hydrogène de Fau­re­cia à Bavans, près de Montbéliard.

Nathalie Loch a ain­si déclaré : « Pour dis­pos­er d’un écosys­tème robuste et fiable, notre stratégie est d’avoir une chaîne de valeur de l’hydrogène la plus com­plète pos­si­ble : de la pro­duc­tion au stock­age, à la dis­tri­b­u­tion, aux usages mobiles et sta­tion­naires. Il y a un véri­ta­ble con­sen­sus et une belle coor­di­na­tion entre les poli­tiques, les agences et les ser­vices de la Région, le Pôle Véhicule du Futur (qui a inté­gré l’hydrogène à sa feuille de route dès 2005), les entre­pris­es, la for­ma­tion, le FC Lab (UAR/ Unité d’Appui à la Recherche) et la Plate­forme Energie Hydrogène de Belfort, ain­si que les lab­o­ra­toires de l’UFC (Uni­ver­sité de Franche-Comté) et de l’UTBM (Uni­ver­sité de Tech­nolo­gie de Belfort-Mont­béliard) et des struc­tures comme l’ADEME ou BPI. L’objectif com­mun est d’offrir un vrai sou­tien aux por­teurs de pro­jets et aux entre­pris­es une fois qu’elles sont là, cer­taines étant même coachées au démarrage ! »

Les trains à hydrogène

Tous ces pro­jets et toutes ces réal­i­sa­tions poussent un grand nom­bre d’entreprises français­es, mais aus­si étrangères à sol­liciter l’AER de Bour­gogne-Franche-Comté pour présen­ter ces suc­cès qui attisent l’intérêt. Ain­si, la start-up Mahytec, entre­prise leader dans la fab­ri­ca­tion de réser­voirs de stock­age d’hydrogène et de sys­tème de stock­age d’énergie renou­ve­lable de pointe, a été rachetée par l’allemand Hen­sol­dt, spé­cial­isé dans la pro­duc­tion, le stock­age, le trans­port et la con­ver­sion de l’énergie à base d’hydrogène. L’entreprise, implan­tée à Dole dans le Jura, a dévelop­pé des tech­nolo­gies très inno­vantes pour le stock­age com­primé avec des réser­voirs com­pos­ites et le stock­age solide avec des hydrures métalliques. Ce rachat va en out­re lui per­me­t­tre de ren­forcer ses activ­ités liées à l’hydrogène dans d’autres domaines comme la mobil­ité lourde et les appli­ca­tions aéronautiques.

Avec le Grand Est, l’Occitanie et l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Bour­gogne-Franche-Comté est l’une des qua­tre régions à avoir man­daté la SNCF pour une com­mande de 14 trains régionaux. Ses trois pre­miers bi-mode elec­trique-hydrogène représen­tent un investisse­ment de 51,9 M€. Ils seront livrés à par­tir de 2023 pour une mise en exploita­tion com­mer­ciale en 2024, après la val­i­da­tion des essais. Le pre­mier TER devrait cir­culer entre Aux­erre et Laroche-Migennes, véri­ta­ble hub de la SNCF. L’annonce de cette com­mande a été faite à Aux­erre, qui est par ailleurs l’un des qua­tre clus­ters hydrogène de l’écosystème de Bourgogne-Franche-Comté.

En out­re, c’est dans la cap­i­tale de la Basse Bour­gogne qu’a été con­stru­ite la sta­tion hydrogène la plus puis­sante de France. D’une capac­ité de 1 MW, Aux­HY­Gen pro­duit jusqu’à 400 kg d’hydrogène vert par jour grâce à l’électrolyse de l’eau. Il s’agit de la pre­mière réal­i­sa­tion en France d’Hynamics, fil­iale d’EDF spé­cial­isée dans l’hydrogène. Cela devrait per­me­t­tre d’éviter l’émission de 2 200 tonnes de CO2 chaque année. La sta­tion ali­mente cinq bus à hydrogène Safra exploités par Trans­dev Aux­er­rois sur le réseau de trans­port urbain. Elle ali­mentera par la suite les pre­miers TER bi-mode élec­trique-hydrogène dévelop­pés par Alstom.

Dijon Métro­pole investit dans l’hydrogène vert

Dijon Métro­pole a engagé un pro­jet d’hydrogène vert très ambitieux de 100 M€ afin de réduire les émis­sions de CO2 des trans­ports publics du ter­ri­toire. Ce pro­jet a été lancé en 2020 et doit béné­fici­er de la pro­duc­tion locale d’hydrogène vert par élec­trol­yse de l’eau pour ali­menter les pre­mières bennes à ordures ménagères ain­si que des bus.

Ce pro­jet est basé sur un mod­èle d’économie cir­cu­laire. L’hydrogène vert sera pro­duit locale­ment avec de l’électricité fournie par le recy­clage énergé­tique des déchets venant de la col­lecte des ordures ménagères des habi­tants et par la ferme photovoltaïque.

Dijon Métro­pole met elle aus­si un coup d’accélérateur et se posi­tionne en bonne place par­mi les ter­ri­toires moteurs en matière de mobil­ité hydrogène vert à l’échelle nationale. Ain­si, d’ici à 2030, Dijon Métro­pole, récem­ment retenue pour la mis­sion européenne « 100 villes neu­tres pour le cli­mat et intel­li­gentes », doit faire pass­er à l’hydrogène la total­ité de son parc de véhicules lourds, soit 44 bennes à ordures ménagères et 180 bus. Grâce aux capac­ités des deux sta­tions d’hydrogène vert, les entre­pris­es et les col­lec­tiv­ités locales pour­ront con­ver­tir leurs pro­pres parcs, s’alimenter en hydrogène vert et dévelop­per un usage grand pub­lic des véhicules à hydrogène.

Afin de men­er ce pro­jet à bien, Dijon Métro­pole s’est asso­ciée au groupe local Col­ib­ri Énergie. Ce parte­nar­i­at per­me­t­tra de dévelop­per un véri­ta­ble sys­tème de pro­duc­tion, en créant notam­ment la coen­tre­prise Dijon Métro­pole Smart EnergHy. Storengy, fil­iale d’Engie et spé­cial­iste du stock­age de gaz et du développe­ment des gaz renou­ve­lables, est entrée à son cap­i­tal en jan­vi­er 2021.

Des pro­jets d’envergure en Franche-Comté

De son côté, la Franche-Comté a lancé plusieurs pro­jets d’envergure. Dans le Doubs, la nou­velle usine Fau­re­cia Clean Mobil­i­ty a quit­té le site de Man­deure pour la zone indus­trielle de Tech­noland 2, dans le Pays de Mont­béliard. Ain­si, le leader tech­nologique de l’industrie auto­mo­bile pro­duira des réser­voirs à hydrogène pour véhicules dans une usine neuve de 8 000 m2.

La société Gaussin, con­cep­teur et fab­ri­cant franc-com­tois de solu­tions de mobil­ité, a par­faite­ment com­mencé l’année grâce à son H2 Rac­ing Truck, pre­mier camion à hydrogène au monde, qui a tra­ver­sé les dunes lors de la célèbre course du Dakar, en Ara­bie saou­dite, au mois de janvier.

Crédits image ci-dessus : © IDXPROD Sev­er­ine Regnault.

À propos de l'auteur

Hydrogen+

Créée fin 2015 sous la forme d’un supplément thématique de Green Innovation, la revue Hydrogen+ est la plus ancienne et la seule publication internationale en langue française consacrée au marché de l’hydrogène, à son actualité et aux innovations de la filière. Diffusé sur les principaux salons professionnels, sur support numérique et par abonnement, Hydrogen+ constitue un outil d’information et d’influence unique de la filière hydrogène. Déploiement de la filière, mobilité, transport lourd ou encore industrie, Hydrogen+ couvre l’ensemble des sujets qui occupent la filière et se veut être un outil dédié à son développement. Hydrogen+ est par ailleurs partenaire des principaux événements professionnels en France et en Europe, ainsi que des principaux acteurs associatifs du secteur.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.

.