Espace partenaires Magazine Green Innovation

Koevoo : engagé pour une IT simplifiée et durable

Green Inno­va­tion. Pou­vez-vous présen­ter votre société et l’objectif qui a inspiré sa création ?

Gré­go­ry Cauchie. La société est née il y a presque deux ans de deux con­stats. Le pre­mier, c’était un con­stat que je fai­sais par mes expéri­ences passées, qui était que la tech­nolo­gie était de plus en plus dif­fi­cile à utilis­er et à déploy­er. Le deux­ième venait du fait que j’avais beau être déjà plutôt engagé dans les sujets de développe­ment durable, je ne savais pas dire si telle ou telle activ­ité était com­pat­i­ble avec une lim­i­ta­tion du réchauf­fe­ment cli­ma­tique à 1,5 °C ou à 2 °C. Donc, je me suis beau­coup plongé dans ces questions.

Cela a déclenché deux choses. La pre­mière, c’est l’envie de faire en sorte que je fasse par­tie de la solu­tion plutôt que du prob­lème, que j’intègre ces prob­lé­ma­tiques-là et que je pro­pose des solu­tions plutôt que de con­tin­uer « aveuglé­ment » comme avant. La deux­ième chose était que je m’apercevais, en lisant pas mal d’études sur l’empreinte envi­ron­nemen­tale du numérique, qu’il man­quait énor­mé­ment de don­nées et d’informations notam­ment sur les infra­struc­tures du numérique que sont le réseau, l’In­ter­net, le cloud, etc, domaines dans lesquels j’ai évolué ces 20 dernières années et que je con­nais donc plutôt bien. Met­tre à dis­po­si­tion mes con­nais­sances et con­tribuer à combler ce manque fut ma sec­onde déci­sion. Et du coup, la genèse de Koevoo est par­tie de tout ceci : essay­er de sim­pli­fi­er le numérique pour mieux l’utiliser, pour être com­pat­i­ble avec nos enjeux de développe­ment durable. La rai­son d’être de l’entreprise, c’est de faire en sorte que l’on ait encore de l’informatique dans 40 ans et même plus, et que l’on sache encore l’utiliser, la déploy­er. Ce sont les deux grands fac­teurs qui nous motivent et qui ont déclenché pre­mière­ment le fait d’être une société à mis­sion, de bien l’intégrer dans les statuts, et d’aller même un peu plus loin : la société est en éval­u­a­tion Bcorp, un label qui est décerné aux entre­pris­es qui respectent toute une série de critères soci­aux, socié­taux et environnementaux.

Et puis, nous sommes dans un busi­ness mod­el lié à l’économie de la fonc­tion­nal­ité et de la coopéra­tion, le tout regroupé sous le sigle EFC, qui a pour grand principe d’être basé non pas sur une logique de vol­ume, à vouloir ven­dre tou­jours plus, mais plutôt sur une logique de fonc­tion de ser­vice, en faisant en sorte que le besoin final soit bien rem­pli. Et le côté coopéra­tion répond plutôt à une logique de cocon­struc­tion avec le client de ser­vice inté­gré fourni par un écosys­tème, donc avec des parte­naires en sous-trai­tance ou en direct, en se dis­ant qu’à plusieurs on arrive à répon­dre aux besoins des clients, cha­cun ayant sa spé­cial­ité. Et le nom Koevoo y fait écho, car il prend racine dans la « coévo­lu­tion », réduite en « coé­vo » avec un deux­ième « o » pour représen­ter les méth­odes agiles et l’amélioration con­tin­ue, et un K rem­plaçant le C, parce que c’est une des let­tres les moins util­isées de la gram­maire française, qui fait lien avec la sobriété en écho avec nos aspirations.

Pou­vez-vous présen­ter les grands piliers qui fondent vos activités ?

Notre socle est de pou­voir apporter des solu­tions tech­niques qui répon­dent en même temps aux dif­férentes prob­lé­ma­tiques du développe­ment durable (envi­ron­nemen­tal, financier et humain). Donc pour nos solu­tions, nos cinq piliers sont la per­son­nal­i­sa­tion : nous mod­u­lar­isons nos out­ils pour com­pos­er sim­ple­ment une réponse aux besoins ; l’industrialisation : nous util­isons du code pour repro­duire le même résul­tat, quelle que soit la taille de votre entre­prise  ; l’écoconception : cela rejoint le côté min­i­mum, le juste ce qu’il faut, tout en éval­u­ant l’empreinte envi­ron­nemen­tale, parce que dans tous les élé­ments qui vont com­pos­er un sys­tème d’information, l’empreinte des com­posants peut vari­er sur plusieurs ordres de grandeur, il faut ain­si priv­ilégi­er les efforts là où on a le plus d’impact au final, ce qui peut aller jusqu’à repenser le besoin ; être résilient : c’est faire en sorte de pou­voir répon­dre aux prob­lé­ma­tiques du quo­ti­di­en telles qu’as­sur­er une con­ti­nu­ité d’activité et un main­tien en con­di­tion opéra­tionnelle des dif­férents sys­tèmes pour par­er aux cas de défail­lance comme d’attaque ; être évo­lu­tif : c’est per­me­t­tre à de nou­veaux besoins fonc­tion­nels, qui peu­vent appa­raître, chang­er voire dis­paraître, de s’intégrer dans l’existant, et ce sans devoir tout refaire.

Quelles sont les actions que vous met­tez en place au ser­vice du numérique durable ?

Nous avons choisi de créer des offres qui s’adressent aux entre­pris­es de toute taille, de la TPE aux grands comptes, soit en com­plé­ment de sys­tèmes d’information exis­tants, soit pour fournir tous les out­ils infor­ma­tiques mim­i­mum et néces­saires à toute activ­ité (matériel, con­nec­tiv­ité, col­lab­o­ra­tion, sauvegarde/archivage/reprise, héberge­ment, etc). Ces solu­tions sont très mod­u­laires, basées en grande par­tie sur l’open source et sur des stan­dards, ce qui nous per­met de déploy­er unique­ment ce dont le client a besoin, d’industrialiser nos opéra­tions, de min­imiser le nom­bre de ressources néces­saires, de repouss­er la fin de vie du matériel, de s’ouvrir à un grand nom­bre d’acteurs tout en évi­tant la dépen­dance à un four­nisseur (ou « ven­dor lock-in »). Nous sommes par ailleurs nos pre­miers clients, et nous pou­vons donc dire par exem­ple qu’une par­tie de notre « IT » tourne par­faite­ment sur des serveurs de plus de 10 ans, sans aucun com­pro­mis sur les fonc­tion­nal­ités et encore moins sur la sécurité.

Nous sommes con­va­in­cus que pour avoir un impact posi­tif, il faut éviter de « chang­er pour chang­er », et donc fac­tu­alis­er la sit­u­a­tion pour ensuite échang­er autour des évo­lu­tions pos­si­bles. Nous pro­posons donc égale­ment une « mesure de la sit­u­a­tion », que ce soit par des audits de per­for­mance, de proces­sus ou d’empreinte envi­ron­nemen­tale, grâce à dif­férents out­ils stan­dard­is­és comme les bilans car­bone, les analy­ses de cycle de vie, ou bien des out­ils d’évaluation, des out­ils de mesure intel­li­gents. Et nous accom­pa­gnons cette mesure d’une par­tie con­seil sur le design, l’excellence opéra­tionnelle, la qual­ité d’expérience (QoE) ou encore une déf­i­ni­tion de stratégie de Numérique (plus) Responsable.

Suiv­ant notre logique de ser­vice inté­gré faisant face aux prob­lé­ma­tiques de la ges­tion du quo­ti­di­en, nous pro­posons un accom­pa­g­ne­ment pour de la loca­tion, de l’achat-revente, et des achats en économie cir­cu­laire si néces­saire, pour réduire le besoin en fab­ri­ca­tion de matériel, ain­si que de la for­ma­tion et du sup­port pour aider à la com­préhen­sion, à la réin­ter­nal­i­sa­tion de com­pé­tences, et au bon fonc­tion­nement de l’informatique.

Enfin, en lien avec notre engage­ment de société à mis­sion, nous con­sacrons une par­tie de notre temps à des activ­ités de for­ma­tion, de créa­tion de don­nées, de partage de l’information dans dif­férents organ­ismes. Nous sommes notam­ment très impliqués dans un groupe de tra­vail qui s’appelle Boav­iz­ta ; cette asso­ci­a­tion pro­duit du con­tenu open data, open­source et open­science autour de l’évaluation de l’empreinte envi­ron­nemen­tale du numérique, visant à créer de l’information et surtout à la partager pour pou­voir faire avancer les débats et la con­nais­sance sur ces sujets-là. À côté de cela, nous par­ticipons à l’effort de for­ma­tion en accueil­lant des sta­giaires, des alter­nants. Nous effec­tuons égale­ment des inter­ven­tions dans des écoles ou des con­férences pour con­tribuer à ce que l’information soit partagée, con­nue, com­prise, pour que les meilleurs choix pos­si­bles puis­sent être faits pour demain.

À propos de l'auteur

Grégory Cauchie

Président et fondateur de Koevoo.

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.

.