Environnement Habitat

Masdar, la cité des sables 100 % écologique

Masdar est une ville nou­velle de l’Émirat d’Abu Dhabi dess­inée par l’agence d’architecture bri­tan­nique Fos­ter + Part­ners. Sa con­struc­tion, entamée en 2009, devrait s’achever en 2030. Cette ini­tia­tive urbaine repose sur un dou­ble objec­tif par­ti­c­ulière­ment ambitieux : « Zéro car­bone et zéro déchet. » Située à 17 kilo­mètres à l’est de la ville d’Abu Dhabi, dans une zone aride où les tem­péra­tures peu­vent attein­dre 55 degrés en plein été, Mas­dar (la « source » en arabe) devrait accueil­lir près de 50 000 rési­dents et 1 500 entre­pris­es sur une sur­face d’à peine 7 km². Nom­bre de ces entre­pris­es con­stitueront le vivi­er d’une « Sil­i­con Val­ley » des éner­gies renou­ve­lables souhaitée par l’Émirat. L’approche inévitable du Peak Oil (amorçant l’inexorable déclin de la pro­duc­tion de pét­role dans le pays du fait de l’épuisement des réserves pétrolières exploita­bles) oblige en effet cette pétromonar­chie à dévelop­per une stratégie alter­na­tive en matière d’énergie. 

Un pro­jet struc­turé autour de six entités originales

La ville nou­velle de Mas­dar est struc­turée autour de six entités chargées de son développe­ment : « Mas­dar City », « Mas­dar Cap­i­tal », « Mas­dar Pow­er », « Mas­dar Clean Ener­gy », « Mas­dar Car­bon » et « Mas­dar Insti­tute ». « Mas­dar City » est chargée de la ges­tion de la ville en opti­misant l’approvisionnement en énergie locale. Elle sera la vit­rine de l’Émirat d’Abu Dhabi en matière de gou­ver­nance écoresponsable.

« Mas­dar Cap­i­tal » représente pour sa part l’instrument financier du pro­jet, organ­isé en deux fonds, l’un fer­mé, et l’autre ouvert à des parte­naires inter­na­tionaux (avec des par­tic­i­pa­tions de la Deutsche Bank AG, du Crédit Suisse, de la Japan Bank for Inter­na­tion­al Coop­er­a­tion, de Japan Oil Devel­op­ment Co ou encore de Siemens and Gen­er­al Elec­tric). « Mas­dar Cap­i­tal » rassem­ble les cap­i­taux et les par­tic­i­pa­tions con­cer­nant les tech­nolo­gies urbaines écologiques et énergé­tiques du futur (désalin­i­sa­tion et ges­tion économie de l’eau, ges­tion écologique des déchets, matéri­aux avancés, pro­duc­tion, trans­port et stock­age des éner­gies renou­ve­lables, Smart grids, etc.).

« Mas­dar Pow­er » est l’entité qui va con­stru­ire et exploiter les sys­tèmes de pro­duc­tion d’électricité renou­ve­lable, à par­tir de mod­ules pho­to­voltaïques, de solaire ther­mique à con­cen­tra­tion, d’éolien ter­restre et marin. L’objectif, au-delà de l’autosuffisance énergé­tique de la ville, est d’offrir une vit­rine inter­na­tionale à même de dévelop­per ces fil­ières, via l’expertise de l’Émirat, à l’échelle plané­taire. Pour ce faire, « Mas­dar Pow­er » cherche déjà à inve­stir dans le solaire par con­cen­tra­tion en Espagne, dans les pan­neaux solaires en films minces en Alle­magne et est déjà impliqué dans l’estuaire de la Tamise dans le cadre de l’édification de l’une des plus grandes fer­mes éoli­ennes au monde.

Adossée à « Mas­dar Pow­er », l’entité appelée « Mas­dar Clean Ener­gy » est en charge de la con­struc­tion et de l’exploitation des instal­la­tions de pro­duc­tion d’électricité issue de sources renouvelables.

Autre entité du pro­jet, « Mas­dar Car­bon » est spé­cial­isée dans le domaine des mécan­ismes de développe­ment pro­pre (Clean Devel­op­ment Mech­a­nisms) afin de réduire notam­ment les émis­sions de CO2, via notam­ment la cap­ture et la séques­tra­tion de car­bone (trans­port du car­bone par oléo­duc pour réin­jec­tion dans les puits de pét­role et de gaz notamment).

Enfin, « Mas­dar Insti­tute » con­stitue le pôle de recherche et d’enseignement supérieur du pro­jet, dévelop­pé en parte­nar­i­at avec le Mass­a­chu­setts Insti­tute of Tech­nol­o­gy (MIT). Il a pour voca­tion de devenir une référence mon­di­ale dans les domaines de l’ingénierie et de la ges­tion des sys­tèmes com­plex­es liés à l’environnement et à l’énergie. Il devrait accueil­lir à terme entre 600 à 800 étu­di­ants en mas­ter et doc­tor­at, ain­si que 200 enseignants-chercheurs. « Mas­dar Insti­tute » abrit­era des lieux de vie (loge­ments pour étu­di­ants et pro­fesseurs, restau­rants, com­merces) ain­si que des lieux d’enseignement et de recherche (lab­o­ra­toires, bib­lio­thèque, salles de cours), la plu­part déjà réalisés.

Mas­dar, une ville éco-responsable

Mas­dar est une ville qui innove et recy­cle tous ses déchets. Le chantier de la ville a été lancé à par­tir de matéri­aux locaux recy­clables. La tour à vent de 45 mètres de haut instal­lée sur le cam­pus de l’université est en aci­er recy­clé per­me­t­tant de cli­ma­tis­er naturelle­ment les espaces publics. La tour capte l’air chaud en hau­teur et la rafraî­chit grâce à un sys­tème de clapets qui font descen­dre les flux d’air vers le bas per­me­t­tant ain­si de cli­ma­tis­er les espaces publics. Mas­dar priv­ilégie son poten­tiel en énergie solaire pour la ges­tion de sa ville. Cette ressource abon­dante per­met d’intégrer des éner­gies pro­pres au sein de la ville. Pour la capter, des pan­neaux solaires ont été instal­lés sur les toits des édi­fices. Une cen­trale solaire de 22 hectares pou­vant pro­duire jusqu’à 10 MW d’électricité en plein ren­de­ment est con­stru­ite à prox­im­ité de la ville. Une usine de dessale­ment a été en out­re créée pour appro­vi­sion­ner Mas­dar en eau potable grâce à l’énergie solaire. 

Les habi­tants, acteurs du développe­ment durable

À Mas­dar, le citoyen est engagé dans la stratégie d’optimisation de l’énergie locale. C’est une ville conçue pour inciter ses habi­tants à adopter un com­porte­ment qui ne nuit pas à son envi­ron­nement. La tour à vent dis­pose d’un sys­tème pou­vant mesur­er l’empreinte envi­ron­nemen­tale des citadins. Une fois la nuit tombée, la tour s’allume en bleu si leur con­som­ma­tion s’est révélée écologique au cours de la journée. À l’inverse, si elle atteint un niveau élevé, la tour devient rouge. Ain­si, les habi­tants sont alertés sur leur con­som­ma­tion et peu­vent agir en con­séquence jour après jour. D’autres moyens de con­trôle sont égale­ment mis en œuvre, telles les bornes infor­ma­tiques instal­lées dans les rues qui per­me­t­tent aux habi­tants de s’informer sur leur con­som­ma­tion individuelle.

Des trans­ports innovants

À Mas­dar, il est inter­dit aux voitures de cir­culer en ville. Les modes de trans­port priv­ilégiés sont : la marche à pied, le vélo et les Per­son­nal Rapid Tran­sit (PRT, voir illus­tra­tions page 31). Les PRT sont des trans­ports écologiques inno­vants. Véhicules futur­istes auto­gu­idés pou­vant con­tenir entre une et dix per­son­nes, ils se dépla­cent à la demande et cir­cu­lent à 40 km/h au sein de la ville. Ils fonc­tion­nent à l’énergie solaire et choi­sis­sent automa­tique­ment le tra­jet le plus court en fonc­tion du trafic.

La cul­ture inté­grée dans l’architecture de la ville

Les archi­tectes de Mas­dar, con­traire­ment à ceux d’Abu Dhabi (qui durent édi­fi­er la cap­i­tale de l’Émirat à la va-vite selon des plans inspirés des grandes villes améri­caines) ont suivi un sché­ma directeur qui tient compte des tech­niques archi­tec­turales tra­di­tion­nelles de cette région du golfe Per­sique. Les rues ont été conçues étroites et ombragées sur le mod­èle des méd­i­nas. Des mouchara­biehs et des per­si­ennes ont été inté­grés à la con­struc­tion du bâti pour tamiser la lumière. La tour à vent a été réal­isée sur le mod­èle des tours à vent locales instal­lées aupar­a­vant dans les cours intérieures pour rafraîchir les maisons du Moyen-Ori­ent. La cul­ture arabe fait ain­si par­tie inté­grante de la plan­i­fi­ca­tion et du développe­ment de la ville. À cela, s’ajoute l’utilisation de matéri­aux recy­clables provenant de la région.

Illus­tra­tion : © MasdarCity

À propos de l'auteur

Green Innovation

Green Innovation

Créé en 2013, le magazine GREEN INNOVATION est réalisé par des professionnels passionnés, issus d’horizons variés mais tous spécialistes des questions scientifiques, technologiques et environnementales, et animés du même désir : faire partager un savoir souvent maltraité par les grands médias généralistes, tout en insufflant une vision positive du progrès et de la société.

Ajouter un commentaire

Cliquez ici pour poster un commentaire

Bienvenue sur Innovation24.news,
le portail d'information dédié à l'innovation et au développement durable des publications de Consilde Media Group. Ce site regroupe une sélection d'articles et d'entretiens rédigés par des spécialistes des questions environnementales et publiés dans nos différents magazines.